Le sort de La Muette, la maison de Ramuz, sera scellé au tribunal

Pully L'association Patrimoine Suisse a déposé un recours en vue de préserver l'appartement de l'écrivain.

Charles Ferdinand Ramuz dans son salon en 1938.

Charles Ferdinand Ramuz dans son salon en 1938. Image: Richard Heyd CRLR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est la dernière cartouche des militants pour la sauvegarde de l’appartement occupé par Charles Ferdinand Ramuz de 1930 à sa mort, en 1947. Début février, la section vaudoise de Patrimoine Suisse a déposé un recours devant la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal. Une nouvelle tentative pour contrer le projet de transformation de La Muette, la bâtisse rose de l’écrivain située dans le bourg de Pully.

Voilà deux ans que les travaux prévus dans cette maison cossue font débat. Pour rappel, le projet défendu par la Commune et les héritiers de l’écrivain – par ailleurs propriétaires de La Muette – prévoit la création d’un espace muséal (100 m2) centré autour du bureau historique du célèbre auteur. Le reste de la demeure, dont l’appartement de Ramuz, doit être transformé en cinq logements.

Le Conseil communal pulliéran a donné son feu vert aux travaux en juin dernier. Sans surprise, la Municipalité a ensuite levé les oppositions, dont celle de Patrimoine Suisse. La section vaudoise de l’association a donc décidé de recourir contre cette décision. Elle se refuse à dévoiler le texte dudit recours avant la fin de la procédure. «Pour ne pas mettre en danger notre démarche», précise la présidente, Béatrice Lovis.

L’an dernier, l’historienne de l’art expliquait dans ces colonnes que l’association ne s’opposait pas au projet d’espace muséal mais à la transformation de l’appartement de Ramuz pour y créer des logements. Elle relevait également que «normalement, nous n’intervenons pas dans ce genre de cas (Ndlr: seuls les murs de La Muette sont classés). Mais il ne s’agit pas de n’importe quelle maison.» Dans son opposition, Patrimoine Suisse déplorait un «bourrage problématique qui transformera cette demeure en immeuble, modifiera complètement l’esprit du lieu et effacera une partie de son histoire. L’unité de l’ancien appartement de Ramuz au premier étage n’est pas respectée. Au vu de son importance culturelle, il mérite une approche plus respectueuse.»

Un sentiment partagé par certains admirateurs de Ramuz qui se sont constitués, en 2017, en Comité de sauvegarde de La Muette. Leur pétition demandant au Conseil d’État de «tout mettre en œuvre pour que l’appartement de Ramuz et son contenu soient conservés» a recueilli 1800 signatures, dont celle de Cesla Amarelle, devenue depuis conseillère d’État en charge de la Culture. (24 heures)

Créé: 11.04.2018, 07h31

Articles en relation

Pully fait fi de la controverse: c'est oui au musée Ramuz

La Muette Les élus ont débloqué sans grande discussion un crédit de 1,18 million de francs. Les opposants poursuivent néanmoins leur combat pour «sauver» l’appartement de l’écrivain. Plus...

«Nous voulons relancer les négociations autour de La Muette»

Pully Patrimoine Suisse détaille les raisons de son opposition à la transformation de la maison de Ramuz. Plus...

La Fondation Ramuz soutient le projet controversé de musée

Pully Juste avant le vote décisif, les défenseurs de l’espace muséal prévu à «La Muette» peuvent compter sur un allié de choix Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.