Souvenirs du prof de Cesla et Christelle: «J'en suis fier»

Élection complémentaireJean-Daniel Rousseil a été l’enseignant de Christelle Luisier et de Cesla Amarelle dans la même classe en 1991-1992.

Jean-Daniel Rousseil a été le maître classe et enseignant de français de Christelle Luisier et Cesla Amarelle.

Jean-Daniel Rousseil a été le maître classe et enseignant de français de Christelle Luisier et Cesla Amarelle. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Habitant Payerne et Yverdon, Christelle Luisier et Cesla Amarelle ont toutes deux fréquenté le gymnase d’Yverdon. En 3e, elles se sont retrouvées dans la classe de Jean-Daniel Rousseil, bientôt 60 ans aujourd’hui, qui a accepté de se remémorer pour «24 heures» cette fameuse année. La classe de latin-anglais et latin-grec fut pour lui la première d’une longue série qui se terminera dans deux ans et demi.

Jean-Daniel Rousseil s’en souvient avec acuité: «Je peux encore dire aujourd’hui qui était assis où.» Cette première volée est l’objet de toute l’attention du jeune prof qui démarre au gymnase. «C’était tout neuf, tout était à faire.» L’enseignant parle d’une période où l’on capte tout, d’un moment très «accaparant».

«La meilleure»

«Cette classe était brillantissime, poursuit-il. Elle est probablement la meilleure que j’aie eue.» Hormis Cesla Amarelle et Christelle Luisier, elle comprenait aussi Myriam Karlström, ancienne conseillère synodale. Dans la 3 AB1, Jean-Daniel Rousseil enseignait le français, et c’est lors de l’année scolaire 1991-1992 que celles qui allaient devenir conseillères d’État se retrouvèrent ensemble.

Le prof se rappelle les dissertations «déjà très marquées à gauche» de Cesla Amarelle, qui l’«ébahissaient». Vingt ans plus tard, la socialiste est venue chercher ses épreuves et ce fut l’occasion d’une discussion entre le prof et l’ancienne élève: «Nous avons parlé de sa famille (ndlr: qui a fui la dictature militaire d’Uruguay); c’est un peu devenu une légende dans le Nord vaudois.» Avec le recul, Jean-Daniel Rousseil a pu mieux cerner l’ancienne élève Amarelle: «Elle avait des conceptions propres; c’était une personne à part, à travers tout ce qu’elle avait vécu.»

Christelle Luisier lui a laissé des souvenirs très nets aussi: «C’était une élève modèle, discrète.» Constance, méticulosité, souci de bien faire sont les mots qui viennent encore. Celle qui allait devenir constituante puis présidente du parti radical était bonne dans toutes les branches. Mais attention, «ce n’était pas une souris grise». Jean-Daniel Rousseil se souvient aussi de ses rires au sein du «clan des Payernoises» dont elle faisait partie: «Toutes de très bonnes élèves.»

«Un fait unique»

Sensible à la chose politique pour avoir lui-même été municipal de Villars-Burquin puis de Tévenon pendant quinze ans, Jean-Daniel Rousseil se dit «très fier» d’avoir été l’enseignant de ces deux prodiges: «C’est le fruit d’un hasard, mais un fait probablement unique dans l’histoire vaudoise.» Il ne s’en attribue cependant aucun mérite. Tout juste est-il content que l’équipe des profs de cette classe et lui-même n’aient commis aucune bêtise pédagogique susceptible de briser ces élans.

L’enseignant aime cependant à penser que la littérature, qui «ouvre au monde», et l’engagement sont intrinsèquement liés. «J’ai toujours eu la conviction qu’en tant que prof de français je devais former des citoyens.»

Christelle Luisier et Cesla Amarelle feront-elles bon ménage? «Peut-être formeront-elles un duo à la façon de Broulis et Maillard; ce pourrait être une phalange pour le bonheur des Vaudois, avance Jean-Daniel Rousseil. Elles sont toutes deux très affirmées et très profilées, mais aussi à l’écoute d’opinions autres que les leurs. En outre, ce vécu commun peut constituer une base d’amitié supplémentaire. À l’intérieur d’un Exécutif, on se fréquente beaucoup.»

Dans les autres classes, Jean-Daniel Rousseil a vu grandir d’autres personnalités politiques du Nord vaudois, tels Vassilis Venizelos, Carmen Tanner, Marianne Savary ou Cédric Pillonel. Certains d’entre eux pourraient également avoir un avenir...

Créé: 11.02.2020, 06h44

Articles en relation

La syndique de Payerne résiste à la Grève du climat

Élection Christelle Luisier est élue au Conseil d'État vaudois au 1er tour. Mais son score est plus faible que prévu. Plus...

Christelle Luisier, 22 ans d'une patiente ascension

Élection au Conseil d'État La syndique de Payerne est en passe de devenir ministre. Retour sur le long parcours d’une des dernières radicales vaudoises. Plus...

Forte tête, Cesla Amarelle n’est jamais une figurante

Portrait de candidat (3/8) La socialiste prend vite sa place, où qu’elle aille. Entrera-t-elle dans le moule d’un Conseil d’Etat ronronnant? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.