«Il n'y a pas plus spécialisée que l'UDC pour parler de l'environnement»

Élections fédérales 2019En plus de ses thèmes phares (sécurité, immigration et Union européenne), le parti axe sa campagne électorale sur le climat. Sa solution: consommer local.

Kevin Crausaz, secrétaire général de l'UDC Vaud, s'oppose aux textes en faveur du climat: «Cela remplit les caisses de l'Etat, sans incidence sur l'environnement.»

Kevin Crausaz, secrétaire général de l'UDC Vaud, s'oppose aux textes en faveur du climat: «Cela remplit les caisses de l'Etat, sans incidence sur l'environnement.» Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La droite est peu habituée à discourir sur le climat. Mais l'UDC vaudoise fait ce pari pour les élections fédérales d'octobre prochain. Le parti a lancé cette semaine sa campagne électorale et, s'il maintient ses thèmes de prédilection comme l'immigration, l'Union européenne et la sécurité, il ajoute cette fois-ci la défense de l'environnement.

Avec quatre sièges au Conseil national, l'UDC Vaud espère gagner un cinquième élu, grâce au fait que le canton de Vaud passera de 18 à 19 représentants à la chambre du peuple. Il présente également deux candidats au Conseil des Etats: son président Jacques Nicolet et Michaël Buffat, tous deux conseillers nationaux.

«Il n'y a pas plus spécialisée que l'UDC pour parler du climat», estime Kevin Crausaz, le secrétaire général de l'UDC Vaud. «C'est un sujet d'actualité et nous démontrons que nous sommes actifs sur ce sujet depuis longtemps. Chez les autres partis, à part des taxes, on ne voit pas de propositions concrètes.»

Non aux taxes pour le climat

Pour l'UDC, la solution passe par la responsabilisation des citoyens et des consommateurs. Il s'agit de privilégier les nouvelles technologies, le commerce de proximité et la production alimentaire locale pour défendre la nature et l'agriculture suisses. «Ce n'est pas en taxant le citoyen qui habite loin de son lieu de travail et qui s'y rend en voiture que cela va favoriser le climat, ajoute Kevin Crausaz. Au contraire, cela remplit les caisses de l'Etat, sans incidence sur l'environnement.»

Dans ce sens, l'UDC s'oppose à tout accord avec le Mercosur (regroupant plusieurs pays de l'Amérique du Sud). Un accord dont il dit qu'il fera diminuer la qualité des aliments consommés en Suisse et menacera l'agriculture suisse et vaudoise. Ainsi le parti lie son discours environnemental et son discours sur «le diktat de l'étranger et particulièrement de l'Union européenne», selon les mots de Kevin Crausaz.

Également opposée à l'accord-cadre avec l'UE à laquelle «il ne faut pas se soumettre», l'UDC Vaud y voit un risque pour ce qui fait le «succès de la Suisse», selon Michaël Buffat: son fédéralisme, sa neutralité, son indépendance et sa démocratie directe. Pour y parvenir, l'UDC veut une armée forte et une défense aérienne «crédible». C'est donc «oui» aux nouveaux avions de combat. «Nous sommes également toujours favorables à l'expulsion des criminels étrangers», ajoute Michaël Buffat.

Seules quatre femmes candidates

Si l'UDC présente 19 candidats, seules quatre femmes se trouvent sur sa liste. Sa direction souligne une hausse, par rapport au nombre de trois candidates en 2015. Si Kevin Crausaz regrette cette faible représentativité féminine, il ajoute: «Cela reste trop peu. Mais nous ne cherchons pas forcément l'équité. Nous cherchons le potentiel des candidats.»

Créé: 29.08.2019, 22h57

Articles en relation

Guy Parmelin passe sa première épreuve du feu avec le Mercosur

Libre-échange Le ministre de l'Economie devra batailler ferme s’il veut faire avaler au parlement l’accord. Le calendrier sert déjà ses détracteurs. Plus...

Avec son affiche négative, l’UDC se fait une pub d’enfer

Polémique La belle pomme suisse, pourrie par les autres partis, provoque l’indignation et une publicité gratuite. Un mécanisme bien rodé par l’UDC Plus...

Le PLR mise quasi tout sur la baisse de la fiscalité

Elections fédérales A deux mois du scrutin, le parti libéral-radical demande une réforme de l'imposition des personnes physiques, dont notamment les couples. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.