Passer au contenu principal

Le spiritisme «do Brasil» se pratique sans tapage à Crissier

Ils croient en Jésus, en la réincarnation et en l’existence des esprits. En pleine expansion au Brésil, les spirites forment depuis 22 ans un petit groupe discret dans l’Ouest lausannois.

Jésus et les esprits À Crissier se tiennent chaque semaine des conférences qui abordent à la fois l’Évangile et les enseignements du spiritisme.
Jésus et les esprits À Crissier se tiennent chaque semaine des conférences qui abordent à la fois l’Évangile et les enseignements du spiritisme.
FLORIAN CELLA

«Au moins une fois par semaine, des gens nous appellent pour nous demander de les guérir ou de leur prédire l’avenir. En fait, il n’y a rien de tout cela ici!» Eva Pereira de Oliveira est la présidente du Groupe d’études spirite Paul et Étienne (GEEPE), à Crissier. Dans les locaux de cette association, qui existe depuis 22 ans dans le canton de Vaud, 20 à 40 personnes se réunissent chaque semaine pour pratiquer leur foi: le spiritisme. Forcément, ce mot éveille à lui seul tous les fantasmes. Il faut dire que pour ne rien arranger, le site internet du GEEPE inclut un programme d’activités qui liste, entre autres choses, des «réunions médiumniques» et l’étude du Livre des Esprits.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.