Passer au contenu principal

Un surcoût annoncé trop tard

L’EPFL se fait taper sur les doigts pour ne pas avoir informé correctement sur un dépassement de budget de construction. Pas de sanction, mais des changements dans l’organisation

Les ex-halles de mécanique accueilleront un centre de travaux pratiques.
Les ex-halles de mécanique accueilleront un centre de travaux pratiques.
Patrick Martin

Le bâtiment n’est pas encore inauguré, mais il fait déjà beaucoup parler de lui. La transformation des anciennes halles de mécanique (bâtiment ME) de l’EPFL a fait l’objet de pas moins de quatre rapports d’enquête de la part du CEPF (Conseil des EPF), soit l’organe de tutelle de la haute école fédérale. En cause, un surcoût de 23,76 millions de francs, par rapport à un budget initial de 66,25 millions. Ce dépassement provient selon l’EPFL d’un changement intervenu dans le programme de transformation, décidé en 2013. Il n’a été annoncé au CEPF qu’en mars 2015. Les rapports publiés jeudi sont précisément là pour faire la lumière sur les raisons d’un tel retard.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.