Passer au contenu principal

Surcoût à l'EPFL: «Nous allons clarifier les processus de contrôle»

Un bâtiment plus cher de 24 millions. Le vice-président André Schneider évoque les mesures correctrices qui ont été prises.

La construction du bâtiment ME s'est résultée par un dépassement de crédit d'un bon tiers.
La construction du bâtiment ME s'est résultée par un dépassement de crédit d'un bon tiers.
PATRICK MARTIN

Le Conseil des EPF, ou CEPF, soit l'organe de tutelle des deux Ecoles polytechniques fédérales, vient de publier un rapport faisant le point sur un dépassement de crédit de quelque 24 millions de francs, sur 60 millions au départ, lors de la transformation des anciennes halles de mécanique (bâtiment ME), sur le campus de l'EPFL. En substance le CEPF conclut qu'il n'y a pas eu de faute pouvant conduire à des sanctions pénales ni même disciplinaires, mais demande que la direction de l'Ecole apporte des changements à sa gestion. La réaction et les explications d'André Schneider, vice-président de l'EPFL en charge des ressources et des infrastructures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.