Le SwissPass arrive pour les voyageurs vaudois et genevois

Transports publicsLes usagers des communautés tarifaires Mobilis et Unireso vont intégrer le nouveau système suisse d’abonnement.

Urs Hanselmann, président de Mobilis considère que l’arrivée du SwissPass n’aura que des avantages.

Urs Hanselmann, président de Mobilis considère que l’arrivée du SwissPass n’aura que des avantages. Image: LEO DUPERREX

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils sont plus de 100 000 sur le canton de Vaud, et pas loin de 170 000 sur Genève et le Grand Genève. Les abonnés des communautés tarifaires des transports publics Mobilis (Vaud) et Unireso (Genève) intègrent dès le 11 décembre prochain le SwissPass. Ce système d’enregistrement de l’abonnement, qui sert pour l’heure surtout aux usagers des CFF dans toute la Suisse, entre en effet dans une nouvelle phase de développement. Elle a été détaillée ce vendredi à Lausanne, en même temps qu’un bilan a été dressé après une année d’introduction du SwissPass

Le SwissPass, matérialisé sous la forme d’une carte rouge avec une photo et un nom, permet de porter sur soi la preuve que l’on possède un abonnement général ou demi-tarif des transports publics. L’extension annoncée vendredi donnera la possibilité d’y inclure des abonnements de zones sur Vaud ou Genève. Voire des abonnements dits modulables, qui valent pour des parcours entre zones de communautés tarifaires différentes. A en croire Urs Hanselmann, président de Mobilis, une communauté qui couvre tous les transports vaudois terrestres à l’exception du Chablais (intégré pour sa partie vaudoise dès la mi-décembre) et du Pays-d’Enhaut, l’arrivée du SwissPass n’aura que des avantages pour ses clients. Le changement ne concerne que les titulaires d’un abonnement, pas ceux qui achètent des billets.

«Le nouveau système permet de renouveler son abonnement en ligne, argumente Urs Hanselmann. Et il donne accès pour nos clients aux avantages supplémentaires que sont la réservation avec le SwissPass de courses en voitures Mobility, ou avec des vélos du réseau PubliBike… ou encore l’entrée dans certaines stations de ski et l’abonnement Hotelcard, pour accéder à des hôtels à demi-prix.»

Ce seront les entreprises membres de Mobilis qui vont choisir quand et comment leurs clients vont basculer sur le SwissPass, mais tout doit être terminé d’ici à la fin de 2017. Son homologue genevois Christoph Stucki fait la même analyse, et se réjouit des évolutions futures. «Il est important pour nous de pouvoir à terme inclure les trajets vers et de la France voisine, commente-t-il. Cela va se faire, un accord de principe a déjà pu être trouvé, en juillet dernier.» Il reste à concrétiser, ce qui va prendre probablement plus qu’une année.

Résiste au lavage

D’autres développements sont promis pour l’an prochain, comme l’inclusion de l’abonnement nocturne pour les jeunes Voie 7, celle d’abonnements aux parkings d’échange voiture-train, ou encore l’offre RailAway.

Les Vaudois et Genevois font aussi office de cobayes avant l’arrivée d’autres communautés tarifaires suisses, à Zürich, en Suisse centrale ou sur le canton de Neuchâtel, par exemple. Il faut dire que le SwissPass a connu des «maladies de jeunesse», selon les termes de Jeannine Pilloud, responsable CFF Voyageurs et présidente du comité stratégique «Service direct», qui chapeaute le SwissPass.

«Ces petits défauts ont été éliminés, et nous n’avons presque plus de plaintes de nos clients», affirme-t-elle. Interpellée sur la qualité de fabrication de la carte, elle explique que le fournisseur fait un effort pour que le SwissPass résiste mieux aux passages dans la machine à laver.

Quant à la durée des contrôles dans les trains avec le nouveau système, jugée trop longue par certains voyageurs et par les représentants syndicaux du personnel CFF, ce ne serait plus un souci. «C’est au moins aussi rapide maintenant que quand le SwissPass n’existait pas», déclare Stephan Wehrle, porte-parole CFF. En outre, le préposé suisse à la protection des données avait demandé à Service direct de ne plus conserver les informations récoltées. On lui a obéi, ce que reconnaît par ailleurs la Fédération romande des consommateurs (FRC), dans un communiqué diffusé hier après-midi.

La FRC, qui salue aussi l’extension aux communautés tarifaires, reste par contre critique sur la reconduction automatique de l’abonnement demi-tarif, introduite avec le SwissPass. «Cela correspond au comportement d’une grande majorité de clients, justifie Jeannine Pilloud. 70% d’entre eux ont d’ailleurs reconduit leur abonnement sous le nouveau système.» La FRC rétorque qu’il a été possible de faire autrement pour l’abonnement général suisse, et que cela le sera aussi pour les titres de transport Mobilis et Unireso. (24 heures)

Créé: 26.08.2016, 21h05

Le SwissPass, c’est quoi?

Détenteurs Le nouveau SwissPass est un système
de contrôle d’abonnement de transport. Il a déjà été
adopté par 1,9 million de clients en Suisse.

Abonnements Sur ce nombre, on compte jusqu’ici 418'000 détenteurs d’abonnements généraux, contre 1,5 million de possesseurs d’un abonnement demi-tarif.

Données Le SwissPass est matérialisé par une carte à puce avec une photo et un nom. Les autres données, comme les dates de validité du ou des abonnements, ne sont pas visibles sans un lecteur électronique.

Services Pour l’instant, le SwissPass donne aussi accès aux services Mobility, PubliBike, Hotelcard, aux abonnements de 23 domaines skiables, ainsi qu’aux billets combinant ski et train via Ticketcorner. D’autres services sont attendus en 2017. (Image: Keystone/Thomas Hodel)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...