Switcher, quand y en a plus, y en a encore!

LausanneDes vêtements par milliers ont encore été vendus aux enchères mardi à l’Office des faillites, ainsi que tout ce que renfermaient les vastes locaux du Mont.

Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des étagères, des cintres, des mannequins, des bureaux, des ordinateurs, mais aussi un gilet de sauvetage, un tableau représentant Audrey Hepburn, une palette de tirelires en plastique et une autre de papier WC, un scooter électrique sans ses clés et un lot de 28 pneus: il y en avait pour tous les goûts mardi matin dans les bureaux de l’Office des faillites à Lausanne.

Tout ce qu’abritaient les locaux de la société Switcher, au Mont-sur-Lausanne, a été attribué aux plus offrants parmi la quarantaine de clients potentiels présents. Trois heures de ventes aux enchères animées, qui ont vu le lot le plus attendu partir pour 42 000 francs: 98 cartons de vêtements estampillés de la baleine jaune.

Les préposés avaient abattu un sacré travail en amont de la vente, regroupant des milliers d’objets en 195 lots différents et forcément disparates. Comme le numéro 57, comprenant un ventilateur, une pelle, un marchepied sur roulettes, un aspirateur, six poubelles et un seau de sel. Il a trouvé un acquéreur pour 55 francs. Un autre lot d’environ 89 stenders est parti pour 5 francs. Même enchère pour une palette de décoration de Noël et son sapin, ainsi que pour deux pieds de parasol, quatre sacs de sable, dix corps de bureaux divers et une table ronde basse. Il y avait des affaires à faire. Le lot de 28 pneus a quant à lui été acheté pour 10 francs.

Si les 195 lots ont presque tous trouvé preneur, ceux qui comprenaient des habits Switcher ont encore tenu le haut de la vente. Les enchérisseurs se sont tout d’abord chauffé la voix sur un lot de T-shirts, de polaires, de pulls et de vestes par dizaines parti à 1550 francs. Puis une ancienne employée de Switcher a cassé sa tirelire pour remporter 95 cartons d’habits provenant des stocks des trois magasins lausannois. «Je les vendrai lors d’une braderie dans mon magasin de Sion», a annoncé celle qui a réglé 13'100 francs rubis sur l’ongle. Un autre lot très convoité, comprenant 310 vestes, 389 pulls, 392 jaquettes, 1054 T-shirts et encore 303 polos, a été adjugé à 11'000 francs. C’est ce même acquéreur qui a mis la main sur les fameux 98 cartons contenant des Switcher en tout genre par milliers, pour 42'000 francs. Pour l’anecdote, une grande baleine jaune, emblème de la marque en faillite, est partie à 160 francs.

Pour rappel, 467 123 pièces de vêtements Switcher ont déjà été vendues aux enchères en février dernier, en un seul bloc et pour 250 000 francs. Destinés au marché balkanique, les habits avaient ensuite changé de mains. Un boucher du Gros-de-Vaud a racheté 330 des 570 palettes de marchandises pour en faire profiter les Vaudois lors de braderies . (24 heures)

Créé: 06.06.2017, 17h20

Articles en relation

«Pari réussi» pour le déstockage Switcher

Gros-de-Vaud L’organisateur est ravi de l’engouement même s’il est encore loin de rentrer dans ses frais. Plus...

Le déstockage Switcher fait un carton

Evenement Des centaines de personnes à la recherche de bonnes affaires ont afflué vers la grande salle d'Oulens-sous-Echallens Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.