Testuz licencie son chef et songe à vendre

ViticultureLe directeur et la vice-directrice de la cave de Lavaux ont été remerciés mercredi à midi séance tenante. D’autres cadres sont sur le départ.

Me Olivier Bourgeois et Tobias Mathier au temps de l'entente, en octobre 2014, quand ils avaient tenu à se défendre dans 24 heures contre les accusations de coupage illicite dont la RTS accusait leur entreprise.

Me Olivier Bourgeois et Tobias Mathier au temps de l'entente, en octobre 2014, quand ils avaient tenu à se défendre dans 24 heures contre les accusations de coupage illicite dont la RTS accusait leur entreprise. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tobias Mathier et Claudia Schönenberger, directeur et vice-directrice de Testuz Vins SA, ont dû rentrer en train à Lucerne mercredi. Licenciés séance tenante sur le coup de midi, ils ont laissé à Treytorrens leurs voitures de fonction. Le couple à la ville a-t-il commis une faute grave? «Non, répond Me Olivier Bourgeois, actionnaire principal et membre du conseil d’administration. Je suis peut-être un peu trop Américain dans mes méthodes, mais, quand quelqu’un doit partir, autant que cela se fasse rapidement.»

Selon Me Bourgeois, la raison de ces renvois est une «divergence profonde de vision avec le conseil d’administration». «M. Mathier voulait beaucoup développer l’entreprise alors que nous n’en avons pas les moyens, surtout après la crise que nous avons traversée l’année passée après que la télévision nous a faussement accusés de coupage illicite (ndlr: la dissimulation de 900 litres au Contrôle des vins par le chef œnologue a finalement été sanctionnée d’une amende). J’ai pu voir durant cette période qu’il n’était pas fait pour gérer des difficultés importantes.»

Le directeur sera remplacé ad interim par le chef des finances, Hatime Bogaba, engagé en 2014. Quant au poste de vice-directrice, il ne sera pas repourvu «pour l’instant». Ce changement pourrait être suivi du départ de deux cadres. Le chef œnologue Markus Weisser (incriminé dans l’affaire de dissimulation de vin) a donné sa démission pour la fin d’avril. Et la responsable des achats et de la comptabilité de cave, chez Testuz depuis dix-huit ans, songe également à partir. Les deux intéressés étaient injoignables hier. Me Bourgeois confirme, tout en précisant que la responsable des achats souffrait de «divergences avec M. Mathier» et qu’il espère dès lors qu’elle restera.

Ces désertions annoncent-elles un changement plus profond, tel que la vente de l’entreprise? «Nous sommes bien sûr prêts à vendre! confirme Me Bourgeois, qui dément en revanche avoir trouvé acquéreur. Nous avons pris une telle baffe l’année passée, et le monde viticole est de plus en plus dur. Je ne compte pas y rester encore des années.» (24 heures)

Créé: 10.04.2015, 10h37

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.