Passer au contenu principal

Qui touchera les nouveaux subsides à l'assurance-maladie?

Le plafonnement des primes à 10% maximum des revenus a été voté le mois dernier. Des incertitudes planent sur l'entrée en vigueur de la mesure

Le plafonnement des primes LAMal fait partie des compensations sociales à la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III). La mesure, défendue par le ministre de la Santé Pierre-Yves Maillard, prévoit d’octroyer une aide à tous les Vaudois dont la prime dépasse 10% des revenus bruts.
Le plafonnement des primes LAMal fait partie des compensations sociales à la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III). La mesure, défendue par le ministre de la Santé Pierre-Yves Maillard, prévoit d’octroyer une aide à tous les Vaudois dont la prime dépasse 10% des revenus bruts.
PHILIPPE MAEDER

Le Grand Conseil vaudois a accepté de limiter la prime d’assurance-maladie à 10% maximum du revenu brut des ménages. La mesure a été votée le mois dernier dans le cadre de la troisième réforme de l’imposition des entreprises, le fameux «paquet RIE III».

Les socialistes rêvaient depuis des années de l’introduction d’un seuil maximum du revenu consacré aux primes d’assurance. «Il s’agit d’une avancée sociale majeure», insiste Pierre-Yves Maillard, ministre vaudois de la Santé et chef du gouvernement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.