Passer au contenu principal

Le tram a gagné une bataille mais pas la guerre

Le permis de construire est accordé. Les opposants ont un mois pour faire recours.

Etape décisive. Voilà l’expression que tous les acteurs du projet de tram entre Lausanne et Renens avaient à la bouche hier. L’Office fédéral des transports (OFT) donne son accord pour la construction du tram. L’équivalent d’un permis de construire.

Quatre ans que le Canton de Vaud, les communes concernées et les Transports publics lausannois (TL) avaient mis à l’enquête l’ouvrage. Quatre ans durant lesquels de longues discussions et négociations ont été menées avec une majorité des 130 opposants au projet. Parmi eux, 78 se sont retirés. Des conventions ont été signées entre les parties, une dizaine d’accords sont encore en cours de finalisation. Le message envoyé par l’OFT est clair: «C’est un signe que le projet est pertinent. Ça lui donne sa crédibilité», résume la conseillère d’Etat Nuria Gorrite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.