Le tram a gagné une bataille mais pas la guerre

Transports publicsLe permis de construire est accordé. Les opposants ont un mois pour faire recours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Etape décisive. Voilà l’expression que tous les acteurs du projet de tram entre Lausanne et Renens avaient à la bouche hier. L’Office fédéral des transports (OFT) donne son accord pour la construction du tram. L’équivalent d’un permis de construire.

Quatre ans que le Canton de Vaud, les communes concernées et les Transports publics lausannois (TL) avaient mis à l’enquête l’ouvrage. Quatre ans durant lesquels de longues discussions et négociations ont été menées avec une majorité des 130 opposants au projet. Parmi eux, 78 se sont retirés. Des conventions ont été signées entre les parties, une dizaine d’accords sont encore en cours de finalisation. Le message envoyé par l’OFT est clair: «C’est un signe que le projet est pertinent. Ça lui donne sa crédibilité», résume la conseillère d’Etat Nuria Gorrite.

Inclus dans le même projet aux allures de domino se trouvent aussi les bus à haut niveau de service (BHNS) entre Prélaz-les-Roses et Saint-François. Mais aussi la construction routière Vigie-Gonin et la transformation de l’avenue du 14-Avril, à Renens. «Tout est lié», rappelle le Canton, puisque les mesures routières lausannoises serviront à compenser la fermeture au trafic d’une partie de la rue de Genève. Le Grand-Pont, lui, sera fermé aux voitures au profit des BHNS. Et, à Renens, on fait de la place pour le tram sur la route.

Nuria Gorrite, conseillère d’Etat en charge des Infrastructures, rappelle l’importance de cet ouvrage dans un contexte plus général d’amélioration de la mobilité. Et c’est pour cela qu’elle entend demander les crédits sous forme de large paquet qui concernera aussi bien le tram que les BHNS. Les députés devraient être amenés à se prononcer «avant l’été», dit la cheffe des Infrastructures. «Ces mesures de transport s’inscrivent dans une chaîne cohérente de projets.»

Recours certain

L’argument ne convainc pas tous les opposants, qui peuvent désormais faire recours contre la décision de l’OFT. Parmi eux, l’entrepreneur basé au Flon, Toto Morand. Il le dit sans détour: «Ça fait des années que ça dure, on ne va pas s’arrêter là! On ne va pas se satisfaire d’un projet qui est mauvais.» Le commerçant rappelle qu’il a formulé, aux côtés de ses confrères du Flon, «énormément de propositions, et aucune n’a été acceptée». Toto Morand martèle aussi qu’il n’a rien contre le développement des transports publics. Ce qu’il ne veut pas, c’est qu’on «rase la forêt du Flon et qu’on défigure tout le quartier en faisant une rampe à la place». Il conteste aussi la fermeture de deux axes routiers (Grand-Pont et rue de Genève). «Ça va provoquer des bouchons et dissuader les automobilistes de venir faire les magasins à Lausanne», assène-t-il.

Les recourants ont 30 jours, hors jours fériés, pour déposer leur opposition à l’approbation de l’OFT. Ce sera au Tribunal administratif fédéral (TAF) d’évaluer ensuite la situation de chacun. Ce qui est certain, c’est que le moindre recours aura un effet suspensif immédiat et automatique sur le projet. En d’autres termes: pas question de mettre un seul coup de pioche avant que le TAF ne se soit prononcé sur le ou les recours. L’étape franchie hier est symboliquement cruciale mais ne permet donc pas encore de savoir quand les voyageurs pourront monter dans le tram.

Côté politique, les élus des communes traversées par le tram se prononceront ces prochains mois sur des séries de crédits. La totalité de l’ouvrage est devisée à 400 millions de francs. Environ 10% à la charge des communes. Le Fonds fédéral pour le trafic d’agglomération y mettra 80 millions. Le solde sera pour le Canton. (24 heures)

Créé: 10.03.2016, 21h11

Articles en relation

La rampe du tram de Lausanne coûtera plus de 12 millions

Transports Le futur viaduc, qui déviera une partie du trafic du centre-ville quand le tram arrivera au Flon, coûtera 9 millions au Canton et 350 '000 francs à la Ville. Plus...

Le Conseil fédéral mettra 47 millions dans le M3 lausannois

Fonds d'agglomération Trente-six villes et agglomérations devraient se répartir 1,68 milliard de francs dès 2015 pour améliorer leurs infrastructures de transport. Le prolongement jusqu'à Villars-Ste-Croix du tram Flon-Renens en bénéficiera aussi. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...