Passer au contenu principal

Du treillis pour sécuriser les voies contre le suicide

Les CFF ont localisé onze sites «délicats» sur la ligne Villeneuve-Lausanne-Genève. Ils y poseront du grillage au printemps, afin que leurs trains accusent moins de retard.

Entre Lausanne et Genève, les trains roulent aujourd'hui sans aucune protection à 140 voire à 160 km/h
Entre Lausanne et Genève, les trains roulent aujourd'hui sans aucune protection à 140 voire à 160 km/h
christian brun

C’est un jour à marquer d’un rail noir pour les CFF. Le 22 août dernier, le trafic ferroviaire sur l’arc lémanique subissait des perturbations durant douze longues heures, à cause d’un dérangement à la ligne de contact sur La Côte, doublé d’un «accident de personne» à la hauteur de Rolle. Le chaos pour des milliers de voyageurs, somme toute à l’image de l’année 2017 vécue sur cette ligne Villeneuve-Lausanne-Genève entre glissements de terrain, pannes des installations de sécurité, de trains et, là encore, accidents de personne. Comprenez des suicides dans la grande majorité des cas. Une situation «dramatique», selon les propres termes de Cédric Locatelli, responsable Orientation Clients auprès du programme Léman 2030. Mais les CFF ont un plan pour que leurs trains arrivent et partent à l’heure, ou déjà moins en retard. Nom de code: «Offensive Qualité Clients».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.