Passer au contenu principal

Treytorrens, un hameau bercé par le lac et le rail

Situé sur la commune de Puidoux, cet enchevêtrement de maisons jouit d'une situation exceptionnelle.

Tout d’abord, il convient de préciser que Treytorrens n’est pas, en dépit des apparences, sur la commune de Bourg-en-Lavaux. Malgré son code postal identique à celui de Cully, ce petit hameau de 46 âmes fait partie de la commune de Puidoux. Si les habitants peuvent donc aller retirer leurs colis et recommandés à la poste de Cully, ils doivent se rendre à Puidoux pour toutes les démarches administratives. En prendre bonne note afin d’éviter quelques regards las de la part des locaux! Cela étant posé, parlons maintenant du lieu, constitué en tout et pour tout de la rue de Treytorrens et de la ruelle C.-F. Ramuz.

Au numéro 1 de la première, on peut admirer la magnifique maison du Domaine Chenalettaz de Jean-François Chevalley. «Ici, on est proche de tout mais on est aussi un peu isolé, explique Benjamin Chevalley, étudiant en œnologie. L’endroit est magnifique, il y a la terre, la vigne, le lac.» Sans oublier la vue ou encore les quelques vestiges romains que l’on découvre à quelques centaines de mètres de là, en descendant la ruelle de Ramuz (il y vécut de 1914 à 1916). Affairé à sortir ses citronniers sous le soleil, un habitant préférant garder l’anonymat nous prend à parti: «Ecrivez qu’il ne fait pas bon vivre ici, que la vue est moche, que c’est ennuyant et bruyant!» Puis, plus sérieusement: «Je vis ici depuis quinze ans. J’apprécie l’éloignement de la ville, l’air pur et la relative tranquillité.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.