Passer au contenu principal

Trois cents sujets languissent dans le frigo du Grand Conseil

Désœuvrés il y a trois ans, les députés sont surchargés par leurs propres interventions.

Le Grand Conseil vaudois en pleine session.
Le Grand Conseil vaudois en pleine session.
Keystone

Il y a trois ans, les députés vaudois étaient obligés d’annuler certaines de leurs séances hebdomadaires, par manque de dossiers à se mettre sous la dent. La plupart des élus pointaient du doigt le Conseil d’État, qu’ils accusaient de répondre trop lentement à leurs questions, leurs demandes de rapports ou leurs propositions. Eh bien, dés­ormais, c’est la situation inverse.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.