Trois élus au premier tour: un cadeau empoisonné pour la droite?

Election au Conseil d'EtatSur la liste du centre-droite, seul l’UDC Claude-Alain n’a pas été élu au premier tour. Les partis bourgeois, qui comptent sur ce quatrième élu pour récupérer la majorité au gouvernement, parviendront-t-ils à motiver leurs troupes pour le scrutin du 1er avril?

Claude-Alain Voiblet aura la tâche difficile. Pour ne pas dire impossible?

Claude-Alain Voiblet aura la tâche difficile. Pour ne pas dire impossible? Image: Gilles Biéler

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois des quatre candidats de la liste du centre-droite ont été élus au premier tour de cette élection au Conseil d’Etat vaudois. Seul l’UDC Claude-Alain Voiblet devra faire campagne pour espérer être élu au second tour. Le pire scénario pour mobiliser les électeurs, sachant qu'en face, la gauche aura des arguments bien plus fédérateurs, avec trois candidates en lice pour trois sièges restants. D'autant que ce premier tour a démontré un désamour certain de milliers d'électeurs PLR envers le candidat UDC.

«Pas du tout! s’offusque l'élue Jacqueline de Quattro. Le 1er avril Claude-Alain Voiblet sera élu et nous le soutiendrons.» Un scénario qui permettrait à la droite de récupérer la majorité au Conseil d’Etat, perdue depuis l’élection de Béatrice Métraux pour succéder à feu Jean-Claude Mermoud. «J’aurai trois semaines supplémentaires pour me faire connaître et convaincre l’électorat PLR», (r)assure Claude-Alain Voiblet, qui se réjouit de la liberté que lui laissera cette position d’unique candidat.

L'UDC, machine à perdre du centre-droite vaudois?

Pourtant, lors des dernières élections - complémentaire au Conseil d’Etat, Conseil des Etats - on ne peut pas dire que l’électorat PLR se soit beaucoup mobilisé pour sauver l’allié UDC: «Nous allons vous prouver que nous pouvons motiver nos troupes autour du candidat UDC, promet Jacqueline de Quattro. En 2007, nous avons été élus grâce à Claude-Alain Voiblet qui était coordinateur de campagne. En 2012, Claude-Alain Voiblet sera élu grâce au soutien du PLR.»

«Bien sûr que cette élection ne sera pas simple, reconnaît Claude-Alain Voiblet, mais si je partais déjà vaincu, il faudrait que je fasse autre chose que de la politique.» Philippe Leuba réagit lui aussi: «Je ne veux pas faire des pronostics, je ne veux pas faire de paris. Je ne peux que me battre.» Et y croire, le libéral étant convaincu que «l’intérêt populaire est d’avoir la même majorité au Grand Conseil et au Conseil d’Etat.»

Créé: 11.03.2012, 21h55

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.