Trois sésames au lieu d’un entre Lausanne, Lavaux et Montreux

TourismeLavaux lance la 2e mouture de sa carte de transports pour les touristes, alors que ses deux voisins en offrent déjà une. L’objectif: unifier.

Avant 2014 et le lancement de la Lavaux Transport Card, la gratuité n'existait pas entre Corseaux et Epesses, limites des cartes de Montreux et Lausanne.

Avant 2014 et le lancement de la Lavaux Transport Card, la gratuité n'existait pas entre Corseaux et Epesses, limites des cartes de Montreux et Lausanne. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il y a fort à parier que les touristes croisés dans le train entre Lausanne et Villeneuve voyagent aux frais de la princesse. Entre les deux destinations, les hôteliers de 25 communes offrent les transports (et de nombreux rabais) à leurs clients. En revanche, qu’ils soient hébergés à Lausanne, à Vevey ou à Cully, ils ne sont pas munis du même sésame. Les trois régions délivrent chacune une «Travel Card», issue d’une négociation propre entre les communes (ou commissions intercommunales) et Mobilis.

«C’est dommage que nous devions à nouveau faire cavalier seul (ndlr: la carte est négociée pour trois ans), explique Bernadette Messmer, patronne du Major Davel, à Cully, à l’initiative de la Lavaux Transport Card en 2014 avec Philippe Delessert (Auberge de la Gare, Grandvaux). L’idéal serait de créer un seul réseau pour la région.»

«C’est aberrant d’avoir trois cartes dans un si petit périmètre. Il y avait même une idée cantonale! »

Christoph Sturny, directeur de Montreux Vevey Tourisme, qui assure la promotion touristique de Lutry à Villeneuve, abonde: «C’est aberrant d’avoir trois cartes dans un si petit périmètre. Il y avait même une idée cantonale! Mais ce n’est pas une priorité, car avec une moyenne de 2,2 nuits dans la région (ndlr: chiffre pour Montreux), nos hôtes n’ont pas le temps de visiter le canton.» A Lausanne, Steeve Pasche, son homologue, estime aussi que l’unification - imaginable pour tout le réseau Mobilis - serait «intéressante», même si les destinations comportent des besoins différents (les hôtes lausannois se déplacent par exemple principalement en TL).

Unifier les taxes de séjour

Alors, si tout le monde est d’accord, pourquoi la carte de transport touristique valdo-lémanique ne voit-elle pas le jour? «Sans qu’il y ait une seule taxe de séjour pour toute la région, on ne peut rien faire», déplore Christoph Sturny. En effet, c’est par le biais de cette taxe communale perçue pour chaque nuitée, dont le montant est voté par les conseils communaux, que les offres de mobilité sont financées. Cette manne sert aussi à subventionner des manifestations touristiques dans les communes concernées.

Or, pour l’instant, quatre organes (dont deux à Lavaux) et trois barèmes différents existent entre Lausanne et Montreux (lire encadré). Pour unifier ces taxes, il faudrait «repasser devant 25 conseils communaux», prévient Steeve Pasche. Surtout, il faudrait convaincre les petites communes que cette unification ne leur ferait pas perdre l’autonomie de financement de leurs manifestations. Une crainte injustifiée, selon Christoph Sturny: «Cet argent est géré avec une totale transparence. Les petites communes gagneraient même au change.» Elles profiteraient d’un vaste pot commun destiné à financer les projets de chacun.

Négociation avec Mobilis

L’unification permettrait aussi de mieux négocier avec Mobilis, selon Bernadette Messmer. A l’heure actuelle, Lausanne, Lavaux et Montreux versent respectivement 1 fr. 11, 1 fr. 57 et 1 fr. 14 par nuitée à Mobilis pour leur «Transport Card». Pourquoi cette différence? «Le calcul se base sur les zones couvertes par la carte et sur une estimation de leur utilisation», explique Jérôme Michel, responsable opérationnel chez Mobilis.

Si la carte de Lavaux - la plus chère - est la plus généreuse en termes de transports publics (de Saint-Sulpice - limite ouest de la carte de Lausanne, qui va jusqu’à Epesses - à Villeneuve - limite est de Montreux, qui va jusqu’à Corseaux), celles de ses voisins offrent un plus large panel d’activités et de partenaires. Ce qui avantagerait les hôtes du vignoble.

La Lavaux Transport Card lancée en 2014 voulait pallier le «trou» de gratuité qui existait entre Epesses et Corseaux. A l’époque, des discussions avaient déjà eu lieu entre les municipaux de Lavaux et les deux offices du tourisme de Lausanne et Montreux. La complexité d’une unification avait sonné le glas d’une carte unique.

Un rapprochement prévu

Nouveau municipal en charge du Tourisme de Bourg-en-Lavaux, Raymond Bech promet de «regarder cela avec un œil neuf». Une rencontre est prévue avec ses voisins de Montreux et du Cercle de Saint-Saphorin avant l’été. Et sa volonté est ferme: «Ensemble ou tous seuls, nous devons absolument garder cette offre touristique telle quelle!»

Créé: 25.02.2017, 10h06

Quatre organes, trois taxes

Neuf communes (Bussigny, Chavannes-près-Renens, Crissier, Ecublens, Lausanne, Lutry, Pully, Romanel, Saint-Sulpice) composent le Fonds pour l’équipement touristique de la région lausannoise (FERL).

La Commission intercommunale de la taxe de séjour de la Riviera et de Villeneuve (CITS) comporte onze communes (Blonay, Chardonne, Corseaux, Corsier, Jongny, La Tour-de-Peilz, Montreux, Saint-Légier-La Chiésaz, Vevey, Veytaux, Villeneuve). Et pour Lavaux, les municipalités de Bourg-en-Lavaux et des quatre communes du Cercle de Saint-Saphorin (Chexbres, Puidoux, Rivaz, Saint-Saphorin) ont unifié leur règlement, mais n’ont pas fusionné.

C’est pour cette raison que les taxes diffèrent d’une zone à l’autre. Ainsi, à Lausanne, le touriste payera entre 2 fr. 60 et 4 fr. 20 la nuit (1,2 million de nuitées), à Lavaux, entre 3 et 3 fr. 50 (30'000), et à Montreux, entre 3 et 5 fr. (512'000) selon la gamme d’établissement qu’il fréquente.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.