L’UDC a choisi Pierre-Yves Rapaz comme candidat au Conseil d'Etat

Le président du groupe UDC au Grand Conseil sera le champion des démocrates du centre. Il a été désigné après trois tours, jeudi soir. Publié le 6 octobre 2011

Image: J.-B. SIEBER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jeudi soir, lors d'un congrès, les démocrates du centre ont désigné Pierre-Yves Rapaz comme candidat à la succession de Jean-Claude Mermoud au Conseil d’Etat. C’est lui qui devra affronter la Verte Béatrice Métraux le 27 novembre prochain. Cette dernière était en effet jusqu’alors la seule candidate déclarée.

Il a fallu trois tours pour départager les aspirants au Conseil d’Etat, jeudi soir. Dès le premier tour, le président du groupe au Grand Conseil et agriculteur de Bex âgé de 44 ans a pris la tête. Les 150 délégués de l’UDC l’ont préféré à trois autres candidats le préfet désigné de Morges Pascal Dessauges, la députée de Vevey Fabienne Despot, ainsi que le député de Lignerolle, Jacques Nicolet qui a été tout de suite distancé.

Pascal Dessauges était le favori des états-majors des radicaux et des libéraux. Plusieurs UDC sont intervenus pendant le congrès pour dire qu’ils ne devaient pas se faire dicter leur choix par d’autres partis. Ils ont été applaudis.

Pierre-Yves Rapaz a reconnu qu’il devait gagner de la rondeur, mais a rappelé à ceux qui le jugent très à droite que ses collègues l’appelait « Le Rouge de Bex» quand il était jeune député en raison de sa propension à nouer des alliances avec la gauche pour contrer les radicaux et les libéraux.

Par ailleurs, le PDC a décidé le même soir de ne pas briguer le Conseil d’Etat lors de cette complémentaire.

Créé: 16.12.2011, 10h56

Dossiers