Unia manifeste devant Bata

SuisseLe marchand de chaussures a annoncé la fermeture de ses 29 magasins en Suisse et le licenciement de l'ensemble des vendeurs et des apprentis. Le syndicat veut un plan social .

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le syndicat Unia a mené une action bruyante devant les magasins de chaussures de l'enseigne Bata, vendredi matin. Ces manifestations ont eu lieu simultanément à Genève, à Neuchâtel, à Zürich, à Aarau ou encore au Tessin. A Lausanne, une quinzaine de membres d'Unia ont sifflé et joué du mégaphone devant le magasin de la rue Haldimand.

Unia demande que les dirigeants de Bata négocient un plan social «acceptable». En avril, l'entreprise, dont le siège social est basé à Lausanne, a annoncé la fermeture de ses 29 filiales en Suisse à la fin juillet. 175 employés restent sur le carreau, sans compter les apprentis. «Hier soir (ndlr: jeudi) à 18 heures, les avocats de Bata nous ont communiqué le refus de l'entreprise de négocier un plan social digne de ce nom, a lancé Arnaud Bouverat, secrétaire central à Unia. Face aux inquiétudes légitimes des employés, Bata répond tantôt avec des promesses, beaucoup de promesses, tantôt avec des infractions crasses aux droits des salariés.»

«Ce n'est pas acceptable que la famille Bata refuse de se mettre autour d'une table de négociation», a renchéri Yves Defferrard. Le secrétaire régional d'Unia Vaud a rappelé au passage que la famille Bata, établie à Aubonne, pèse 3,5 milliards.

Créé: 29.04.2016, 15h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...