L’UNIL et l’EPFL qualifiées pour les Jeux olympiques de la jeunesse

SportLe CIO a mandaté des hautes écoles romandes pour «tester» les jeunes athlètes des JOJ. Aujourd’hui en Argentine, demain à Lausanne.

A l’aide d’un smartphone, ce sont une soixantaine de mesures qui seront prises par les représentants du Centre Sport Santé de l’UNIL.
Quentin Monnard, du LUC, a joué les cobayes.

A l’aide d’un smartphone, ce sont une soixantaine de mesures qui seront prises par les représentants du Centre Sport Santé de l’UNIL. Quentin Monnard, du LUC, a joué les cobayes. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) démarrent ce mardi à Buenos Aires. Deux semaines durant, sous le soleil argentin, plus de 4000 athlètes de 15 à 18 ans vont en découdre dans l’une des 32 épreuves au programme. Et pour être le plus performant possible, ces champions en herbe peuvent compter sur une aide tout droit venue de Suisse.

Le week-end dernier, une première partie de la délégation composée de responsables et d’étudiants de l’Institut des sciences du sport (ISSUL) de l’Université de Lausanne et de la filière en ostéopathie de la Haute École de santé Fribourg (HEdS-FR) est arrivée en Amérique du Sud. L’occasion de découvrir un événement international de l’intérieur et, surtout, de remplir la mission que leur a confiée le Comité international olympique (CIO): donner des conseils personnalisés aux athlètes.

Forts de leur expertise, les Suisses s’occuperont de fournir aux jeunes participants un bilan musculaire et squelettique complet grâce à plus de 60 mesures. «Nous avons ciblé une série de mesures pour nous faire une idée générale de la souplesse des athlètes, le but étant de leur fournir des conseils précis pour être plus efficaces dans leurs mouvements, améliorer leurs performances et éviter les blessures», indique Pierric Saintrond, coach et physiothérapeute au Centre Sport et Santé de l’UNIL, qui décolle pour l’Argentine en fin de semaine. Ce passage des performances au crible sera complété par une analyse des postures des sportifs, assurée par l’Institut français du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP). Le tout sera ensuite compilé sur une plateforme technologique mise à disposition par une start-up de l’EPFL, Katapult. «Cette plateforme, nourrie par toutes les mesures récoltées, proposera des exercices aux athlètes en fonction des éventuels problèmes que nous aurions décelés», précise Pierric Saintrond.

Enfin, la dernière note suisse de ce projet se trouve dans le village olympique. Avec des faux airs de base martienne, il s’agit de la vaste structure dans laquelle les 4000 sportifs défileront pour se faire analyser. Le fruit du travail des étudiants du Master of Science in Integrated Innovation (Innokick) de la HES-SO, en lien avec l’EPFL. «Cette expérience va constituer une belle aventure pour les étudiants et témoigne de nos bonnes collaborations internationales. C’est en outre une parfaite occasion de faire rayonner le savoir-faire de la région bien au-delà de nos frontières», se réjouit Olivier Mutter, chef de projet pour les JOJ à l’UNIL.

À noter enfin que la présence du dispositif lors des joutes pour adolescents est partie pour durer. Évolutif, perfectible et s’inscrivant dans la mission éducative de la compétition, il sera également déployé pour les Jeux olympiques de la jeunesse 2020, à Lausanne.

Créé: 02.10.2018, 06h36

Articles en relation

Les travaux pour les JOJ avancent. Pour l’instant

Le Chenit Le Tribunal a décidé de ne pas geler les aménagements en vue des Jeux. Mais demande des précisions aux autorités. Plus...

«Les JOJ ne justifient pas l’octroi de passe-droits»

Site protégé Deux ONG s’insurgent contre des aménagements pour le ski de fond. Les autorités jurent qu’ils sont temporaires. Plus...

A la Vallée, le tremplin va sauter les Jeux olympiques

JOJ2020 Le centre nordique prévu par les Combiers en vue des Jeux olympiques de la Jeunesse, en janvier 2020, passera son tour. Le projet, conçu en terres protégées, doit être «réajusté» après consultation de l'Etat et des ONG. Plus...

Des embûches en série sur la route de Lausanne 2020

JOJ 2020 Morges dit non au curling, la Vallée prend du retard, l’heure tourne aux Diablerets. Les Jeux volent-ils en éclat? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.