Passer au contenu principal

«Une œuvre de démolition de mon action et de ma personne»

Jacqueline de Quattro explique pourquoi elle a saisi la justice contre le livre à charge de Fabien Dunand. Et répond à son auteur.

La ministre Jacqueline de Quattro «laisse les électeurs se faire leur propre opinion».
La ministre Jacqueline de Quattro «laisse les électeurs se faire leur propre opinion».
PATRICK MARTIN

Sitôt publié, sitôt interdit. Le livre à charge contre Jacqueline de Quattro, intitulé «Une conseillère d’État ne devrait pas dire ça», a été retiré de la vente le 27 mars dernier. La ministre PLR a demandé des mesures provisionnelles à la justice, laquelle devrait statuer le 17 avril. Jacqueline de Quattro s’exprime pour la première fois sur cet ouvrage, écrit par Fabien Dunand, ex-rédacteur en chef de «24 heures» et corbeau dans l’affaire Nicod et Orllati.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.