Passer au contenu principal

Une vague internationale s’est levée devant Nestlé

Ce mardi, près de 400 personnes ont manifesté, dont des syndicalistes venus du monde entier.

Vevey, le 2 octobre 2018. Plus de 300 personnes venues d'Allemagne et d'ailleurs, manifestent devant le siège international du groupe Nestlé, à Vevey.
Vevey, le 2 octobre 2018. Plus de 300 personnes venues d'Allemagne et d'ailleurs, manifestent devant le siège international du groupe Nestlé, à Vevey.
Chantal Dervey
Les marques Thomy et Maggi sont concernées : 2 usines ferment leurs portes, mettant des centaines personnes au chômage.
Les marques Thomy et Maggi sont concernées : 2 usines ferment leurs portes, mettant des centaines personnes au chômage.
Chantal Dervey
Une délégation des manifestants a été reçue et a remis une pétition de 17?000?signatures demandant de stopper les mesures d'économie quand le rendement est de 18,5%.
Une délégation des manifestants a été reçue et a remis une pétition de 17?000?signatures demandant de stopper les mesures d'économie quand le rendement est de 18,5%.
Chantal Dervey
1 / 13

«C’est historique: Nestlé n’a jamais vécu ce qui se passe aujourd’hui à Vevey.» Au milieu des manifestants venus se grouper devant le siège de la multinationale, ce mardi, Peter Schmidt souligne l’importance de l’événement.

Ce syndicaliste, également président de l’Observatoire européen du développement durable, sait de quoi il parle. Même si deux manifestations ont eu lieu récemment à Vevey (de salariés italiens en décembre, puis français en février), celle de ce mardi avait une autre ampleur; notamment du fait de la présence, auprès des manifestants, de représentants syndicaux du monde entier – Indonésie, Australie, Uruguay et Angleterre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.