Passer au contenu principal

Vaud se met au GPS pour traquer les fraudeurs

La localisation grâce à un émetteur fixé sur une voiture doit permettre de lutter contre la fraude au revenu d’insertion. Vaud est une exception en Suisse romande.

Les enquêteurs vaudois estiment que le GPS sera utilisé pour 15 à 20 enquêtes par an.
Les enquêteurs vaudois estiment que le GPS sera utilisé pour 15 à 20 enquêtes par an.
Getty Images

Il y a plusieurs façons de lutter contre la fraude aux services sociaux. Parmi elles, on trouve par exemple les filatures pour suivre des bénéficiaires du revenu d’insertion soupçonnés de travailler au noir, alors qu’ils annoncent n’avoir aucun revenu. Nouveauté cette année: les enquêteurs vaudois pourront placer des petits émetteurs GPS sur les voitures des personnes soupçonnées de fraude et les suivre plus facilement. Glissée par le Conseil d’État dans le débat sur le budget au Grand Conseil, la réforme n’a pas fait parler d’elle hors du parlement cantonal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.