Passer au contenu principal

Vaud n'a pas reçu les impôts des frontaliers

Le Canton et les Communes n’ont pas reçu cette année de rétrocession sur les revenus des travailleurs français

Pour le seul Canton de Vaud, cela représente plus de 80 millions, selon le ministre radical des Finances, Pascal Broulis.

D’habitude, à partir de mi-septembre, l’Etat français reverse à plusieurs Cantons suisses une quote-part des impôts qu’il a prélevés sur les revenus de ses ressortissants travaillant en tant que frontaliers dans ces cantons. Mais cette année, Vaud n’a toujours rien vu venir. Pascal Broulis est inquiet. «Ce retard est fâcheux, parce qu’il arrive à un moment où la question fiscale est au centre de l’agenda politique entre la Suisse et la France, et qu’il vaudrait mieux éviter de rajouter des tensions sur ce dossier», commente le conseiller d’Etat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.