Vaudois de l'année: qui sera le grand gagnant?

VoteChoisissez lequel des quatre finalistes mérite le titre du/de la Vaudois-e de l'année 2018.

Les finalistes du concours

Les finalistes du concours "Le Vaudois de l'année" sont connus Image: dr

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?


Quatre finalistes pour une couronne! Ils étaient 21 candidates et candidats il y a une semaine. Vingt et une personnalités – des sportifs, des artistes, des représentants du monde économique, scientifique ou civil – qui, en 2018, se sont dépassées, ont défendu une cause ou leur passion avec pugnacité et ont, bien souvent, fait rayonner le canton loin à la ronde.

Voici désormais les quatre finalistes qui ont remporté les faveurs de plus de 2000 lecteurs et internautes de «24 heures». Qui de Grégoire Courtine – le neuroscientifique qui fait remarcher les paraplégiques –, de la championne d’athlétisme Léa Sprunger, du directeur engagé des librairies Payot ou du chanteur helvétique le plus folk Bastian Baker remportera vos faveurs et montera sur la première marche, toutes catégories confondues?

Vous avez jusqu’au mercredi 26 décembre minuit pour donner votre avis et élire votre favori. Pour cette deuxième phase, la rédaction de «24 heures» donnera elle aussi son avis.

Le jugement de ses journalistes pèsera alors à hauteur de 50% dans le choix final. Soit autant que les votes de nos fidèles lecteurs.

Et rendez-vous dans notre édition du 31 décembre pour découvrir qui sera la Vaudoise ou le Vaudois de l’année.


Société

Grégoire Courtine

«Etre nominé me fait énormément plaisir. Quel honneur vous me faites! En tant que bourguignon, et donc de vaudois d’adoption, je le vis surtout comme une reconnaissance. J’y vois la preuve que je suis bien intégré, ce qui me ravit. Car je me sens très bien en terre vaudoise. En tant que bourguignon, je suis humble et proche de la Terre. Je retrouve ces qualités chez les Vaudois, qui aiment leur terre, leurs racines et leur vin, le chasselas et les produits régionaux. Cet amour du terroir me réconforte dans mes valeurs. Et ce parfait mélange entre modernité, valeurs sans oublier le lac, les villes et les montagnes est unique. J’aime également le fait que le canton de Vaud est à taille européenne. On n’est ni à Paris ni à New York, pourtant, ce qui se réalise ici en termes de recherche et d’avancées médicales est incroyable. Avoir des centres aussi pointus que le CHUV et l’EPFL au même endroit est unique au monde. Ce sont des fleurons de la recherche internationale qui m’offrent un environnement scientifique unique. Pour toutes ces raisons, je me sens privilégié de vivre dans le canton de Vaud.»


Économie

Pascal Vandenberghe

«Pour tout vous dire, j’avais déjà été surpris de compter parmi les nominés, samedi passé - un ami m’a envoyé une photo de la page et j’ai cru qu’il me faisait une blague. Évidemment, ça me réjouit parce que c’est un signe de reconnaissance qui va plus loin que ma personne. Hier encore, j’étais dans les magasins et je ressentais une grande fierté par rapport à ce que nous défendons. Le Fair Friday a été ce genre d’initiative que chacun chez Payot a compris et s’est approprié, un pari un peu gonflé au départ, mais qui a fonctionné au-delà de nos espérances et a rallié une centaine de magasins à notre cause. Et 55% de nos clients ont joué le jeu de payer leurs achats un peu plus cher afin que le surcoût soit versé à une bonne œuvre. Nous faisons un métier noble, avec sans doute une clientèle plus sensible, mais je n’arrête pas de me faire alpaguer dans la rue depuis lors. Je sais que c’est la rançon de la médiatisation, que j’accepte en ne restant pas dans l’arrière-boutique. Si je gagne? Je serai évidemment ravi, il ne faut pas être modeste au-delà du raisonnable. Mais je voterai pour Grégoire Courtine.»


Sport

Léa Sprunger

«Cette année est le couronnement d’un travail de longue haleine. Mais j’ai aussi connu la déception en 2018, lors des championnats du monde en salle. Ma disqualification a été le pire moment de la saison. Je visais une médaille, mais j’ai finalement été exclue pour une faute de pied. C’était rageant. J’ai subi ça comme une injustice. Mais mon objectif principal était la médaille d’or du championnat d’Europe. Remporter le 400 m haies à Berlin a été le point culminant de ma saison. J’avais beaucoup de pression, parce que je voulais absolument ce titre. Donc quand j’ai franchi la ligne d’arrivée, j’ai surtout ressenti un énorme soulagement. C’est après avoir repris un peu mes esprits que j’ai éprouvé beaucoup de satisfaction. Quand je suis revenue à Nyon, j’ai été touchée de voir la cérémonie organisée pour moi. J’y ai revu des visages que je n’avais plus croisés depuis longtemps. Je ne m’attendais pas à ce que mon succès ait un tel impact sur les gens. Pour 2019, mon objectif reste aussi élevé: obtenir une médaille au championnat du monde. Je m’entraîne tous les jours pour ça.» M.G.


Culture

Bastian Baker

«Je suis touché et honoré que les Vaudois m’aient témoigné leur soutien. Cela fait d’autant plus plaisir que j’étais très peu présent dans le coin ces trois dernières années – je me réjouis d’être de retour en Suisse romande pour ma tournée 2019, aux Docks et au Caribana. L’année écoulée a été très particulière pour moi. J’ai eu la chance de faire le tour du monde pour ouvrir la tournée mondiale de Shania Twain, 80 concerts étalés sur six mois et quatre continents. Je suis d’ailleurs en Nouvelle-Zélande en ce moment, il me reste un tout dernier concert ce samedi. Cette expérience va certainement me marquer pour toute ma vie. J’ai également sorti mon 4e album, enregistré aux États-Unis. Le canton de Vaud? Ça reste mon chez-moi. C’est ici que j’ai toutes mes attaches personnelles, ma famille, mes amis. Et toute mon équipe professionnelle est basée à Lausanne. C’est toujours un immense plaisir de revenir à la maison après tous ces voyages. Comme chaque année, je vais passer les fêtes de fin d’année dans notre chalet familial des Diablerets.»

Créé: 22.12.2018, 09h56

Bio des finalistes

Société
Grégoire Courtine


1975
Naissance en Bourgogne (F).
2003
Thèse sur la façon dont l’appareil locomoteur se réadapte après un voyage dans l’espace.
2003-2007
Chercheur à l’Université de Californie (UCLA).
2007
Titre de meilleur chercheur (prix Chancellor puis Schellenberg) à l’UCLA.
2008
Embauché par l’EPFZ, qui lui offre son «premier labo»
2011
Débauché à l’EPFL par Patrick Aebischer, qui lui offre «un plateau de développement».
2018
Avec Jocelyne Bloch, du CHUV, parvient à faire remarcher trois patients paraplégiques depuis plusieurs années.


Économie
Pascal Vandenberghe


1959
Naissance en Bourgogne, enfance dans le Doubs (F).
1974
Quitte l’école et le domicile familial, s’instruit en autodidacte.
1983
Débute comme vendeur à la Fnac de Metz.
1985
Naissance de sa fille aînée. Il est père de cinq enfants.
1994
Quitte la Fnac et s'installe à Paris.
1998
Directeur commercial aux Éditions La Découverte.
2004
Devient directeur général des librairies Payot.
2014
Rachète Payot au groupe Lagardère.
2017
Naturalisé suisse.
2018
Lance le Fair Friday, journée d’achats éthiques contre le consumérisme du Black Friday.


Sport
Léa Sprunger


1990
Naissance le 5 mars à Nyon.
2012
Première participation aux Jeux Olympiques, à Londres.
2016
Remporte la médaille de bronze sur 400 m haies des Championnats d’Europe d’Amsterdam. Record de Suisse sur 200 m
2017
Termine 5e des championnats du monde sur 400 m haies. Record de Suisse sur 400 m
2018
Remporte la médaille d’or sur 400 m haies des championnats d’Europe de Berlin. À 28 ans, le Ginginoise devient la première Suissesse de l’histoire à remporter un titre continental en athlétisme.


Culture
Bastian Baker


1991
Naissance à Lausanne, Bastien Kaltenbacher à l’état civil. Grandit à Villeneuve.
2008
Hockeyeur, espoir suisse.
2010
Le promoteur immobilier lausannois Patrick Delarive devient son producteur.
2011
Premier single, «Lucky», et premier album.
2012
Participe à la troisième saison de l’émission «Danse avec les stars» sur TF1.
2013
Olympia à Paris.
2014
À Montreux pour un «Tous en chœur» à son nom. Lance sa collection de prêt-à-porter.
2016
«Facing Canyons», 3e disque.
2018
Sortie de son 4e album éponyme, première partie de Shania Twain.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.