Les Vaudois parmi les pires conducteurs de Suisse

CirculationLes conducteurs vaudois et neuchâtelois sont les rois du retrait de permis. L'ébriété et la vitesse en sont les raisons principales.

En 2018, 8981 conducteurs se sont vu imposer une interdiction de prendre le volant dans le canton de Vaud.

En 2018, 8981 conducteurs se sont vu imposer une interdiction de prendre le volant dans le canton de Vaud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les conducteurs du canton de Vaud font partie des champions du retrait de permis en 2018. Les Vaudois occupent en effet la deuxième marche du podium, devancés par les Neuchâtelois. Obwaldiens et Saint-Gallois viennent ensuite.

Les autres cantons romands ne sont pas en reste: Fribourg, Jura et Valais sont respectivement cinquième, sixième et huitième du classement, comme le révèle la RTS d'après les statistiques de l'Office fédéral des routes (OFROU).

En 2018, sur approximativement 554'000 titulaires d'un permis de conduire dans le canton de Vaud, 8981 se sont vu imposer une interdiction de prendre le volant. Avec 16,2 retraits pour 1000 conducteurs, ce chiffre représente le second plus haut taux de Suisse, selon les statistiques de l'OFROU.

Avec 12,1 retraits de permis pour 1000 conducteurs, seul le canton de Genève fait figure de «bon élève» en Suisse romande, avec une 18e place. Uri et ses 8,6 sont en dernière position.

Vitesse et alcool en cause

«Avec un tiers des cas, la vitesse excessive constitue le motif le plus courant des retraits en Suisse», peut-on lire sur le site de nos confrères de la RTS. Si les Fribourgeois semblent être les plus pressés sur la route, Saint-Gall, Neuchâtel, Vaud et Genève viennent ensuite.

Deuxième cause de retrait de permis en Suisse en 2018: l'alcool au volant. Pour cette infraction, sept cantons latins arrivaient d'ailleurs en tête de classement cette année-là, Valaisans, Tessinois et Jurassiens étant les plus souvent sanctionnés pour avoir pris le volant avec un verre dans le nez. Les Vaudois arrivent en sixième position.

Analyse prudente

Le Service des automobiles et de la navigation du Canton de Vaud (SAN) reste prudent dans l’analyse de cette statistique. Selon Luc Mouron, responsable de la division Droit de conduire, tirer des conclusions sur la seule base du nombre total de retraits de permis est un exercice ardu.

Il indique néanmoins: «Il faut bien comprendre que le nombre de retraits est en premier lieu étroitement lié à l’activité de la police.» Selon lui, les critères tels que la desserte en transports publics, la composition du territoire et le nombre de kilomètres parcourus par les Vaudois en général sont compliqués à relier à ce classement.

À relever que le score de 2018 en matière de retraits de permis dans le canton était le plus bas de la décennie précédente, avec un pic de 11039 retraits en 2014. Là encore, le SAN ne livre pas d’analyse quant à une éventuelle amélioration du comportement général des conducteurs vaudois.

Créé: 18.02.2020, 13h45

Articles en relation

Le nombre de retraits de permis a reculé en 2018

Suisse La moitié des 80'000 conducteurs qui ont perdu leur permis de conduire en 2018 le doivent à un excès de vitesse ou à un état d'ébriété. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.