Passer au contenu principal

Les Vaudois plébiscitent la réforme fiscale

La modification de la loi sur les impôts directs cantonaux est largement acceptée par 87,12% contre 12,88%. Le taux de participation est de 35,31%.

En vue de la suppression des statuts fiscaux spéciaux pour les entreprises qui ont des activités à l’étranger, le gouvernement vaudois a préféré prendre les devants.
En vue de la suppression des statuts fiscaux spéciaux pour les entreprises qui ont des activités à l’étranger, le gouvernement vaudois a préféré prendre les devants.
Odile Meylan

Le score laisse peu de doute. Hier, les Vaudois ont accepté la modification de la loi sur les impôts directs cantonaux à 87,12%. Cette mesure du paquet fiscal ficelé par le Conseil d’Etat était attaquée par un référendum lancé par l’extrême gauche et les syndicats de la fonction publique. La participation a été moyenne avec un taux de 35,31%.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.