Un Vaudois remporte le Poivrier d'argent

CuisineSacré meilleur apprenti cuisinier du canton, Victor Herbillon s'est imposé lors du concours qui s'est tenu dimanche à Genève.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est à peine 8 h dimanche lorsque le premier candidat entre en cuisine, plaques de chocolat sous le bras. Sans attendre, il sort une casserole, casse les tablettes et fait fondre les morceaux au bain-marie. En cinq heures, Félix Schwenter doit réaliser un mets à base de lotte et un duo de mousses avec un élément croustillant. Les règles sont les mêmes pour les six candidats. La 15e édition du Poivrier d’argent – concours du meilleur apprenti cuisinier de Suisse romande et du Tessin – vient de débuter au Centre de formation professionnelle du Petit-Lancy. Une première à Genève.

Toutes les quinze minutes, un nouveau concurrent débarque en cuisine. Sous le regard de trois experts, les premiers apprentis s’attellent à la réalisation de leur menu. «Ils partent de rien, relève Francis Boulard, membre du jury cuisine. Ce n’est pas beaucoup cinq heures pour tout préparer.»

Les candidats savent qu’ils devront être rapides. Les derniers à passer font les cent pas derrière la porte. Sous la toque, le stress pointe. «J’ai peur de me louper, car je n’aurai pas le temps de recommencer», confie le candidat jurassien, Gilles Poiret.

Les apprentis attaquent la lotte vers 11 h. Les membres du jury scrutent la préparation de la bête. «Et voilà un poisson mort pour rien», commente l’un d’eux faisant allusion à la quantité de chair jetée. Toutes les observations sont notées sur des fiches personnelles disposées sur une table à l’écart. On peut y lire «mâche un chewing-gum», «casserole surchauffée» ou «goûte avec les doigts». «On est comme les pommes de terre, on a des yeux partout», confie l’expert Patrick Riesen. Il est 12 h 15, dernière ligne droite. Dans cinq minutes, Felix Schwenter doit livrer son mets de poisson aux membres du «jury dégustation». Felix Schwenter trace le dernier coup de pinceau de sauce tomate sur l’assiette et livre son plat. Il est dans les temps. Dans trente minutes, il devra servir le dessert.

Si le Fribourgeois a brillé en cuisine par sa précision et sa gestion des restes, il n’a pas séduit les huit goûteurs. Le prix du meilleur apprenti de Suisse romande et du Tessin est remis au Vaudois Victor Herbillon. Le Genevois David Amy arrive en troisième position. (24 heures)

Créé: 30.03.2014, 22h42

Le Vaudois Victor Herbillon a remporté dimanche la finale de la 15e édition du Poivrier d'argent. (Image: Facebook)

L'entremets de Victor Herbillon (Image: Facebook)

Mets de poisson du jeune cuisinier vaudois (Image: Facebook)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.