Les Vaudois se ruent dans les magasins

CoronavirusPour faire face au coronavirus, les Vaudois se sont rendus en masse dans les supermarchés, vidant les rayons de pâtes, de surgelés, de légumes ou d'eau en bouteille.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les employés ont eu beau se tuer à la tâche, les rayonnages des magasins d’alimentation se sont vidés plus vite qu’ils ne se remplissaient. On s’attendait vendredi à un durcissement des mesures sanitaires face à la pandémie de Covid-19. Une fois les annonces du Conseil d’État vaudois et du Conseil fédéral relayées, les Vaudois se sont précipités dans les magasins d’alimentation. Les produits de longue conservation ont été pris d’assaut.

«C’est à croire que tout le monde se met à faire son pain à la maison», grince un jeune homme. Il est un peu plus de 17h, ce vendredi à la Migros du Closelet, à Lausanne. Et le magasin n’a plus un gramme de farine à proposer. Les rayons sont vides. Un peu plus loin, les longues étagères destinées aux pâtes, riz et autres sauces tomate ont été dévalisées. Et du côté des surgelés, le constat n’est pas plus alléchant. Grâce aux réseaux sociaux, on sait que la situation est similaire dans bien d’autres points de vente, chez des épiciers comme auprès de l’autre géant de la distribution, Coop.

«Voir les gens qui ont peur de manquer de certains produits, ça nous incite à faire également des provisions»
Une cliente d’un grand magasin

Certains avaient un peu anticipé la cohue en visitant les grandes surfaces plus tôt dans la journée. À la pause de midi, à la Coop de Léman Centre, à Crissier, on faisait ses courses dans un calme relatif. Mais les caddies sont plus remplis qu’à l’habitude et, en tête de gondole, d’immenses présentoirs de raviolis en conserve montrent que le magasin a prévu le coup. «Une amie m’a dit qu’en ville les magasins grouillaient de monde, alors je suis venue faire le plein de mouchoirs, de papier et de fruits en conserve», dit Simone Ruchat, une retraitée qui compte bien éviter de trop sortir ces prochaines semaines.

Dans le parking du centre commercial, les coffres de voitures se remplissent. «J’ai quatre ados à la maison», rigole un papa en expliquant que ses courses du jour font partie de la routine. Un peu plus loin, le caddie d’une jeune femme est plein à ras bord. «Et pourtant, on espère encore partir ce dimanche pour le Costa Rica», soupire cette cliente. Alors pourquoi faire tant de provisions? «À la base, je ne le voulais pas mais mon copain a insisté. C’est vrai que de voir les gens qui ont peur de manquer de certains produits, ça nous incite à faire aussi des provisions.»

Créé: 13.03.2020, 17h53

Articles en relation

Et vous, comment vous saluez-vous?

Coronavirus Finies la bise et la poignée de main. Nous sommes partis à la rencontre de Lausannois et Genevois pour voir comment ils ont modifié leurs habitudes. Plus...

Le Conseil fédéral prend de lourdes mesures contre le coronavirus

Coronavirus Les écoles seront fermées, les manifestations de plus de 100 personnes interdites, les restaurants doivent limiter la clientèle, des barrages filtrants sont introduits à la frontière et 10 milliards débloqués pour l'économie. Plus...

Se mettre tout seul à l’isolement, qu’est-ce que cela signifie?

Coronavirus Les malades qui ne présentent pas de risques ni de difficultés sont invités à rester chez eux sans s'annoncer. Explication. Plus...

Le Musée olympique fermé pour deux semaines au moins

Coronavirus Dès lundi, le Musée olympique sera fermé et les collaborateurs du CIO devront travailler chez eux. Plus...

COVID-19 et confinement: la télémédecine trépigne

Coronavirus L’épidémie pourrait entraîner un développement de la prise en charge médicale à distance Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.