Passer au contenu principal

La Venoge passera Noël dans un lit tout neuf

Pour la première fois, le Canton va détourner l’ensemble d’une rivière. Deux décharges ont aussi été assainies.

À mi-chemin entre Lussery-Villars et Penthalaz, le contraste est saisissant. À droite, la Venoge coule - encore pour quelques semaines - sur une sorte de «trottoir aquatique» dépourvu d’ombre et bordé par deux talus herbeux. À gauche, des machines ont recreusé au cœur du bois de Vaux des méandres sinuant sous les branches protectrices de grands arbres. D’ici à quelques semaines, la rivière chère au poète Gilles et à beaucoup de Vaudois(es) délaissera définitivement un tronçon de canal artificiel pour retrouver son ancien lit, abandonné sous la contrainte il y a des décennies.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.