Passer au contenu principal

Un vent favorable souffle sur les éoliennes de La Vallée

Le oui des citoyens du Chenit à l’implantation de sept éoliennes, ce dimanche, apporte des vitamines au projet. Mais le futur parc, situé dans un paysage protégé, est loin d’être réalisé.

Victoire pour les proéoliens, plébiscités ce dimanche. Ici Alain Bourqui, père du projet Eoljoux.
Victoire pour les proéoliens, plébiscités ce dimanche. Ici Alain Bourqui, père du projet Eoljoux.
Christian Brun

Dimanche après-midi, terrasse de l’Hôtel de Ville du Sentier. Les autorités portent un toast à la victoire. Stives Morand savoure ce moment: «La population a plébiscité notre politique communale en disant oui aux éoliennes, cela fait du bien!» lance le syndic de la commune du Chenit.

L’implantation de sept rotors aériens à la vallée de Joux a reçu la bénédiction de 62,8% des citoyens du Chenit. Ce référendum voulu par les autorités est un succès. Et pas en mode mineur, s’il-vous-plaît: la participation était de 53%. «Les opposants ont mené une campagne dure, mais je n’ai jamais pensé que nous perdrions, confie Stives Morand. Le risque était plutôt que le projet passe à la raclette et qu’il ne légitime pas vraiment nos décisions. Heureusement, le signal est clair.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.