Le verre à 30 francs des Caves ouvertes divise les vignerons

PromotionLe prix du passeport pour l’événement prend l’ascenseur. Censée dissuader les profiteurs, la mesure ne convainc qu’à moitié.

Dégustation de vin lors des Caves Ouvertes du canton de Vaud, en 2017 à Epesses.

Dégustation de vin lors des Caves Ouvertes du canton de Vaud, en 2017 à Epesses. Image: KEYSTONE - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aidés par le soleil, les vignerons valaisans ont vécu une cuvée 2019 des Caves ouvertes réussies, le week-end dernier. Samedi et dimanche, ce sera au tour de quelque 300 collègues vaudois de faire déguster leurs crus. Avec le même succès? De nombreux producteurs s’interrogent. En cause? Le prix du passeport donnant accès à la manifestation augmente singulièrement cette année et passe de 20 à 30 francs.

Cette hausse – qui peut toutefois être amenuisée en commandant le sésame en ligne pour 24 fr., jusqu’à vendredi – vise à valoriser les produits, justifie l’Office des vins vaudois (OVV). «C’est une forme de reconnaissance pour le travail des vignerons et la qualité de leurs vins, souligne Alexandre Centeleghe, responsable événements et médias de l’organisme. C’est d’ailleurs une demande qui émane des producteurs.»

Président de la Communauté de la vigne et des vins de Lavaux, Blaise Duboux confirme et salue la décision du comité cantonal, qui a été prise pour éloigner les profiteurs: «Les gens viennent chez nous pour déguster des vins de qualité; les Caves ouvertes ne doivent pas être l’endroit où l’on vient se pintoiller.» Christophe Bertholet en convient, «des bons profiteurs, on en voit». Mais le Villeneuvois reste partagé: «Est-ce que ça permettra vraiment de faire le tri ou, au contraire, est-ce que les gens voudront boire plus pour en avoir pour leur argent?»

Le Bellerin Pierre-Yves Rapaz relativise ce prix: «C’est un montant conséquent. Mais il comprend deux jours de dégustation, la possibilité de se déplacer d’un lieu de production à l’autre en transports publics…»

Ruée sur Lavaux?

C’est précisément ce que met en avant l’OVV: «C’est un pass touristique global pour l’offre cantonale. Il intègre également plusieurs musées. L’idée est vraiment d’inciter les gens à découvrir d’autres régions», explique Céline Jaquemet, cheffe de projet en charge de ces journées à l’OVV. À noter que la gratuité sur le réseau Mobilis était déjà en place ces deux dernières années, avant donc l’augmentation du prix du passeport.

«L’idée est vraiment d’inciter les gens à découvrir d’autres régions»

L’objectif est de faire voyager mais aussi de «délester» certains villages. «Chaque année, Épesses est par exemple pris d’assaut», constate Alexandre Centeleghe. Pour certains, cette augmentation risque pourtant justement de favoriser Lavaux. «C’est connu, le prix des bouteilles est globalement plus bas à La Côte ou dans le Nord, relève Hervé Barraud à Tartegnin. Pour 30 francs, les gens auront peut-être plus envie de se tourner vers des vins plus chers, donc vers Lavaux ou le Chablais.»

De même, le nouveau passeport pourrait favoriser les villages à l’âme plus strictement viticole. «Les gens risquent de se tourner plus vers Yvorne ou Aigle, qui comptent une plus forte concentration de vignerons, que vers Bex ou Ollon, par exemple», note l’Aiglon Alexandre Favre, tout en estimant que la hausse de prix permettra effectivement de dissuader «ceux qui viennent pour tendre le verre».

L’OVV rappelle que les 30 francs encaissés par verre profiteront aux producteurs: «Les trois quarts sont reversés aux comités régionaux pour financer la promotion de leurs vins et l’offre à leur charge durant les Caves ouvertes, comme les navettes locales», détaille Céline Jaquemet. Le quart restant revient à l’OVV, notamment pour l’organisation de ces journées. Pour Pierre-Yves Rapaz, le risque est précisément de voir certains «court-circuiter» le système payant, voulu après quelques éditions par les vignerons du Chablais. De fait, à Valeyres-sous-Montagny, Daniel Burdet est catégorique: «C’est un prix trop élevé pour cette manifestation qui arrive trop tard: les Genevois, les Neuchâtelois et les Valaisans ont déjà eu leurs Caves ouvertes. Est-ce que les gens mettront encore 30 francs pour ça? Je n’ose pas demander ça à me clients fidèles. Je servirai ceux que j’ai invités personnellement dans mes verres.»

Alors que le prix divise les vignerons vaudois, une question ne trouve pas de réponse: pourquoi le Valais est-il en mesure d’organiser un événement comparable gratuitement (hormis au Jardin des vins de Sion, où le verre coûtait 30 fr. le week-end dernier). «L’offre n’est pas la même, elle ne comprend par exemple pas le transport en Valais», relève Céline Jaquemet. «Et la structure économique même du Valais est incomparable: il compte 23'000 propriétaires de vignes. L’engagement de l’État est bien plus fort, pour des raisons politiques.»

Créé: 06.06.2019, 06h49

Articles en relation

Yvorne relance ses Caves ouvertes à l’enseigne de la Fête desVignerons

Vin Fondu il y a 10 ans dans les Caves ouvertes vaudoises, l’événement renaît. Pour boire à l’œil, il faudra revêtir son vieil habit de la Fête. Plus...

Les grandes caves visent le firmament vaudois

Concours La Sélection des vins vaudois a distribué médailles et prix. Les négociants et les coopératives sont bien présents. Plus...

Grande affluence aux Caves ouvertes

Vignoble Ce week-end, les Caves ouvertes ont connu une édition faste. Avec peut-être un record d'affluence à la clé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.