Passer au contenu principal

En version plus intime, le coworking se fait rural

Désormais courants en ville, les bureaux en communauté conquièrent la campagne.

Vincent Rosselet (à g.) et Raphaël Dupertuis ont acheté une ancienne ferme au centre-ville de Cossonay pour y installer leur espace de coworking.
Vincent Rosselet (à g.) et Raphaël Dupertuis ont acheté une ancienne ferme au centre-ville de Cossonay pour y installer leur espace de coworking.
FLORIAN CELLA

Pratiques, économiques et stimulants, les espaces de coworking – appelés aussi espaces de cotravail, travail partagé ou bureaux en communauté en bon français – sont à la mode. En Suisse, il existe déjà plus de 220 de ces lieux réunissant des personnes travaillant simultanément mais pour des employeurs différents. Une vingtaine se sont aussi ouverts ces dernières années dans le canton et principalement sur l’arc lémanique. Et certains sont de très grande taille comme Gotham, l’autoproclamé «plus grand coworking de Suisse» avec ses 2300 m² installés à proximité de la place de la Gare de Lausanne depuis bientôt deux ans et demi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.