«Les Verts ont un discours efficace sur la sécurité»

EcologistesA 29 ans, Alberto Mocchi devient président des Verts vaudois. Objectif: sauvegarder le siège de sa ministre en 2017.

Collaborateur personnel de Béatrice Métraux, Alberto Mocchi, 29 ans, accède à la présidence des Verts vaudois.

Collaborateur personnel de Béatrice Métraux, Alberto Mocchi, 29 ans, accède à la présidence des Verts vaudois. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Verts vaudois misent sur la jeunesse. Ils ont élu jeudi un nouveau président de 29 ans: Alberto Mocchi, le collaborateur personnel de leur conseillère d’Etat Béatrice Métraux. Il annonce déjà qu’il démissionnera d’ici quelques mois pour avoir une totale liberté de parole. Le but est clair désormais: assurer le siège de Béatrice Métraux, dont la droite a fait sa cible favorite à une année des élections cantonales de 2017. Entretien.

Trois de vos cinq têtes de liste pour les élections fédérales de 2015 avaient plus de 60 ans. Avez-vous été élu pour rajeunir les Verts?
Il n’y a pas besoin de nous rajeunir. La moitié de nos sections est présidée par des jeunes de moins de 30 ans. A Lausanne, le profil de nos élus est celui d’une femme de moins de 35 ans. A Yverdon, notre nouvelle municipale a 34 ans.

A un an des élections, la droite a choisi Béatrice Métraux comme cible favorite. Quel est son bilan?
Son bilan est excellent et parle pour elle. En matière de politique pénitentiaire, le Canton a augmenté le nombre de ses cellules et apaisé les tensions. En matière de logement, le paquet défendu par Béatrice Métraux a été accepté par le Grand Conseil, alors que d’autres s’y sont cassé les dents. Cela sans parler de la fin des curatèles imposées ou d’autres succès institutionnels.

La sécurité et les prisons, ce ne sont pas des thématiques véritablement Vertes…
Ce n’est pas là où on pense nous trouver. Cela montre que les Verts ont un discours sur d’autres dossiers que l’environnement et l’écologie. Nous ne pouvons pas avoir de qualité de vie sans sécurité. Les chiffres 2015 de la criminalité, en forte baisse, prouvent que les Verts mènent une politique efficace dans ce domaine.

Vous avez connu plusieurs revers depuis 2011. Comment pouvez-vous inverser la tendance?
Nous avons fait mentir la prophétie qui voulait que nous perdions les élections communales en progressant dans les Exécutifs et les Législatifs. L’un des défis est de renforcer notre position de leader sur les questions environnementales. L’écologie est passée au second plan de manière générale et nous n’avons pas toujours su réaffirmer les enjeux centraux qui s’y rapportent: transition énergétique, lutte contre le réchauffement ou mitage du territoire. Les gens nous attendent.

Et les thématiques purement vaudoises?
L’un des enjeux principaux est la mobilité. Nos réseaux sont saturés. La solution ne réside pas que dans le développement des routes ou des transports publics. On peut augmenter le télétravail afin de réduire les déplacements. L’Etat peut montrer l’exemple et mettre en place des moyens incitatifs pour les entreprises. Autres enjeux, la préservation des terres agricoles et des paysages, un meilleur soutien aux agriculteurs face aux changements économiques ou fiscaux, ainsi que l’aménagement du territoire. La croissance économique entraîne parfois plus d’inconvénients que d’avantages, comme lorsqu’on installe des zones industrielles en rase campagne.

Comment jugez-vous l’action du Conseil d’Etat dans ces dossiers?
Comme collaborateur d’une conseillère d’Etat, mon devoir de réserve m’empêche de m’exprimer sur l’action du gouvernement jusqu’à ce que je quitte cette fonction, d’ici à la fin de l’été.

Créé: 27.05.2016, 07h20

Articles en relation

Le Conseil d’Etat goûte peu l’ironie d’un syndic

Grand Conseil Le gouvernement juge «inadéquat» le ton des autorités de Noville qui ont refusé un cortège contre un forage gazier. Seule l’UDC soutient ses élus. Plus...

Les Verts tiennent à Orbe leur plus forte représentation

Orbe Le parti des Verts tient désormais 20% du Conseil communal d'Orbe. Soit proportionnellement leur plus beau score vaudois. Explications. Plus...

Implantés en ville, les Verts doivent grandir en campagne

Les ambitions des partis (4/6) Les écologistes veulent varier leur électorat dans l’arrière-pays. Leur discours prendra-t-il racine? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.