Les Verts vaudois misent sur l’alimentation et la lutte contre le gaspillage

Elections fédéralesLes écolos vaudois veulent retrouver leur troisième siège perdu de justesse en 2011. Ils disent vouloir remodeler leur discours.

Tous les candidats des Verts vaudois se sont coiffés d'un casque pour lancer leur campagne ce midi à Lausanne.

Tous les candidats des Verts vaudois se sont coiffés d'un casque pour lancer leur campagne ce midi à Lausanne. Image: ARC/Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Casques verts vissés sur leurs têtes, les Verts vaudois ont lancé ce midi leur campagne avant les élections fédérales d’octobre. Pour retrouver leur troisième siège perdu de justesse en 2011, ils disent avoir adapté leur message cette année en misant sur trois thèmes accessibles: l’alimentation, l’économie verte (c’est-à-dire la lutte contre le gaspillage) et l’écologie créatrice d’emploi. Avec comme slogan: «Nous construisons l'avenir.»

«On nous a reproché d’avoir un discours trop difficile à cerner, avec un humour trop axé sur le deuxième degré», se souvient Martial de Montmollin, député et président de la section vaudoise du parti au tournesol. Les Verts expliquent avoir choisi des thèmes accessibles pour leurs affiches: «Je veux savoir ce qu’il y a dans mon assiette» ou encore «Je veux des produits qui durent», référence aux appareils électroniques qui vieillissent en quelques années.

«Plus de nature en ville, moins de béton à la campagne»

Pêle-mêle, les écolos vaudois veulent améliorer la revalorisation des déchets, imposer aux aliments étrangers les mêmes exigences de qualité qu’à la production suisse, favoriser les formes alternatives du travail, lutter contre le risque de fouinage numérique de l’Etat et des entreprises privées comme Google. Ou encore «plus de nature en ville et moins de béton à la campagne», selon la formule de Daniel Brélaz, candidat au Conseil national et syndic de Lausanne.

C’est sur ses épaules et celles de Tinetta Maystre que repose la mission de reconquérir le fameux troisième siège à Berne. Le challenge est d’inverser la tendance électorale par rapport à 2011. Cette année-là, les Verts avaient récolté 11,57%, contre 14,27% en 2007. «2011 avait tout de même été notre deuxième meilleur résultat historique», rappelle le conseiller aux Etats Luc Recordon, candidat à sa propre réélection et également au Conseil national.

Brélaz vs Van Singer

Si l’électorat des Verts venait à se tasser, le principal risque est de voir Daniel Brélaz remonter sur la liste et piquer le siège de Christian van Singer. Ce dernier ne s’émeut pas: «Ce qui compte est que la liste obtienne le meilleur score. Nous n’avons pas pour politique d’assurer leur place aux sortants.»

Créé: 01.09.2015, 15h47

Articles en relation

Les Pirates s’allient aux socialistes et aux Verts

Elections fédérales Le Parti Pirate rejoint la grande alliance de gauche vaudoise pour les élections fédérales. Raison invoquée: une vision commune des libertés et des enjeux numériques. Plus...

Le duo rose-Vert favori dans la course au Conseil des Etats

Elections fédérales Elus il y a huit ans, Géraldine Savary et Luc Recordon ont lancé la campagne. Quinze candidats visent leurs deux places. Panorama. Plus...

Les Verts font du climat leur thème de campagne

Elections fédérales A deux mois des élections fédérales, les écolos vaudois interpellent le Conseil d’Etat sur sa façon de lutter contre le réchauffement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.