Passer au contenu principal

Via Alpina ou 390 km de Vaduz à Montreux

La ligne d'arrivée du tracé, qui relie depuis vingt ans le Liechtenstein à la Riviera en suivant les cimes, sera «inaugurée» ce mardi.

La Via Alpina propose de traverser la Suisse en suivant les crêtes alpines, soit vingt jours de marche entre Vaduz et Montreux.
La Via Alpina propose de traverser la Suisse en suivant les crêtes alpines, soit vingt jours de marche entre Vaduz et Montreux.
DR/Suisse Tourisme

La Via Alpina? 390 km de randonnées de Vaduz à Montreux en suivant la crête des Alpes. Quasi en ligne droite. Sur la carte du moins. Sur le terrain, on parle de 20 étapes journalières se terminant toutes sur des points de vue majestueux et parfois vertigineux, dont quatorze cols, pour un dénivelé total de près de 24'ooo m. De quoi ravir les amateurs de randonnée, de flore et faune alpines, sur une étape ou deux, voire l'entier du parcours, avec des arrêts dans les gîtes ruraux, cabanes et autres auberges de montagne.

Suisse Tourisme a choisi de donner un coup de projecteur, ce mardi après-midi, à cet itinéraire trop peu connu à son goût. Pour ce faire, elle inaugurera «une ligne d'arrivée» entre la gare et les quais de Montreux. «Ce tracé a été balisé et lancé en 1999, soit il y a exactement vingt ans», ajoute Véronique Kaenel, porte-parole de Suisse Tourisme.

Une étape «européenne»

À chacun son parcours en fonction de son niveau. L'effort est jugé de «moyen» à «difficile» par le site SuisseMobile, dont la Via Alpina constitue la voie 1. «C'est un itinéraire de voie moyenne qui, en termes d'effort, se situe entre le Sentier des crêtes du Jura (Zurich-Nyon), l'un des plus accessibles, et le Chemin des cols alpins (des Grisons à Saint-Gingolph) et qui s'adresse clairement aux plus confirmés, reprend la porte-parole. Pour la Via Alpina, on peut dire que les bâtons de randonnée sont conseillés sur la plupart des étapes.»

La Via Alpina suisse n'est que la portion helvétique d'un réseau de cinq itinéraires de randonnée pédestre menant de Trieste (I) à la Méditerranée à travers les huit pays de l’arc alpin et en 342 étapes: Italie, Autriche, Suisse, France, Allemagne, Slovénie, Liechtenstein et Monaco. Soit plus de 5000 km pour l'entier du réseau de chemins.

L'itinéraire suisse – en vert sur les cartes Via Alpina – est le plus court des cinq. Il croise les Préalpes appenzelloises, les Alpes glaronaises, uranaises et bernoises, et enfin les Préalpes bernoises et vaudoises. Il fait partie des quatre itinéraires (avec les violet, jaune et bleu) qui ont été ajoutés en parallèle de la version longue, la rouge – 2500 km et 120'000 m de dénivelé. En Suisse, cette dernière passe plus au sud de la Via Alpina helvétique et n'en épouse que la partie finale, qui comprend toutefois le tronçon vaudois.

Quatre étapes vaudoises

Dans le sens est-ouest, l'itinéraire se termine avec quatre étapes vaudoises, dont deux en descente. Le col de la Jable constitue la porte d'entrée sur sol cantonal en arrivant de la région de Wilde Bode: cap sur les cabanes d’alpage du Pays-d'Enhaut et leurs toits de bardeaux avec redescente sur L'Étivaz (16 km, 1300 m de montée, idem en descente, 6h30 de marche). La deuxième étape est aisée en suivant le torrent de La Torneresse jusqu'à Château-d'Œx par les gorges du Pissot, puis Rossinière (14 km, dénivelé négatif, 3h45).

Il faudra être un peu plus en forme pour la troisième: l'ascension aux Rochers-de-Naye par les cols de Solomon et de la Chaude, 19 km (1000 m de dénivelé positif, 7h30 de marche). Étape tout en descente pour finir, jusqu'à la douceur de la Riviera et des quais de Montreux (environ 3h50).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.