La Vièze et la Morge sous contrôle dans le Chablais

IntempériesAprès les crues de la nuit de samedi à dimanche, une certaine sérénité est de mise dans les communes de Monthey et de Saint-Gingolph, ainsi que dans la vallée d'Illiez.

La Morge en crue a drainé une quantité impressionnante de gravats. Plusieurs maisons ont dû être évacuées et des véhicules emportés. Deux restaurants sont complètement détruits.

La Morge en crue a drainé une quantité impressionnante de gravats. Plusieurs maisons ont dû être évacuées et des véhicules emportés. Deux restaurants sont complètement détruits. Image: KEYSTONE/Laurent Gillieron

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vigilance reste de mise, mais le plus dur semble passé dans le Chablais valaisan, fortement touché dans la nuit de vendredi à samedi. A Monthey, la Vièze a retrouvé un niveau rassurant. Le pic de vendredi, à 3 h, où l’eau était montée à 30 cm du bord, a nécessité l’évacuation préventive de 300 personnes et le site chimique a été mis en alerte. «Les personnes évacuées ont réintégré leur domicile samedi matin, explique Céline Monay, porte-parole de la Ville. Le niveau est redescendu la nuit suivante, avant de remonter. Deux pompiers assurent une surveillance permanente, mais nous sommes sereins.»

A la suite des velléités de la Vièze, une vingtaine de personnes ont également été évacuées à Morgins. Si celles-ci sont autorisées à regagner leur domicile de jour, elles doivent se reloger ailleurs la nuit. «Mais la situation est sous contrôle», assure Glen Martignier, commandant des sapeurs-pompiers de Val-d’Illiez - Troistorrents. La route Les Crosets - Champéry reste quant à elle fermée à la suite des coulées de boue et des éboulements. «Le géologue cantonal suit la situation de près», ajoute le commandant.

A Saint-Gingolph, sur la frontière franco-suisse, la Morge restait «agitée» hier en fin d’après-midi, selon le président (syndic) Bertrand Duchoux, après les coulées de gravats qui ont défiguré la localité. «Une pelleteuse sécurise les points critiques. La quinzaine de personnes évacuées ont pu regagner leur domicile. Seuls deux restaurants dévastés au bord du lac restent inaccessibles.» Un piquet de surveillance était prévu hier soir et cette nuit. Le chantier d’excavation des immenses tas de gravats charriés par la rivière reprend, lui, à 7 h.

Sur Vaud, quelques opérations préventives ont été engagées, notamment à Montreux et à Aigle, sans que des dégâts aient été observés. (24 heures)

Créé: 03.05.2015, 21h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.