Vignette, «1:12», familles: Vaud refuse tout

Votations fédéralesLe résultat du vote sur l'initiative 1:12 a été serré à Lausanne. Le point dans le canton de Vaud sur le sort des objets fédéraux en votation.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vaud a dit non aux trois objets soumis au vote fédéral ce dimanche. L'initiative 1:12 a été refusée par 62.89%, celle sur les familles par 66.81 % et l'augmentation de la vignette par 63.52%. Le taux de participation est de 54,36%.

Le résultat du vote sur l'initiative «1:12» a été serré à Lausanne: 14'664 personnes y ont dit «oui» (soit 48.24%) et 15'737 y ont dit «non» (soit 51.76%).

Les Lausannois ont également refusé l'initiative pour les familles par 74.73% et l'augmentation de la vignette par 53.72%.

Le cas morgien reste dans le flou

Le Conseil d’Etat vaudois s’était clairement engagé en faveur de la vignette à 100 francs. Loin d’afficher de la déception, Nuria Gorrite, en charge des infrastructures, dit s’être attendue au résultat: «Malgré tout, j’ai perçu durant la campagne que les citoyens étaient totalement acquis au développement des infrastructures. Ce qui est refusé aujourd’hui, c’est le modèle choisi par Berne pour le financement.»

Si elle reconnaît que le vote d’hier détruit la base légale pour le contournement autoroutier de Morges, la magistrate ne doute pas que l’urgence de la situation dans la région permettra au dossier de rester dans les priorités du département de Doris Leuthard. «De notre côté, nous allons continuer de défendre la nécessité d’avancer, poursuit-elle. A ce titre, la constitution de la Métropole lémanique nous permet de jouer en plein la carte régionale.»

Parmi les fervents défenseurs du oui figurait Patrick Eperon, responsable de la politique des transports au Centre patronal. Il est inquiet: «Désormais, il n’y a plus de certitude. En quelque sorte, le projet de contournement est suspendu et toute la question est de savoir pour combien de temps…»

Comme Nuria Gorrite, il rappelle l’urgence de la situation avec ce tronçon de l’A1 qui devient invivable. «Nous tablons maintenant sur une reprise en mains rapide par le DETEC, notamment par le biais de la consultation sur le fond d’infrastructures routières et le programme stratégique de développement autoroutier.»

A Lonay, commune totalement concernée par le futur contournement de Morges, le scepticisme demeure. Si les citoyens ont très majoritairement voté non, le syndic Philippe Guillemin se garde de penser que les 61,5% au niveau national éloignent la menace de la future autoroute qui défigurerait sa commune: «Pour moi, la hausse de la vignette n’avait pas de lien direct de cause à effet avec le contournement de Morges. C’est une espèce de chantage de Berne, auquel nous n’avons pas cru. Le projet de contournement reste d’actualité et nous nous battrons pour qu’une variante enterrée soit adoptée.»

Tous les résultats ici.

Créé: 24.11.2013, 14h29

Articles en relation

Les Suisses ont dit trois fois «non»

Votations du 24 novembre Les Suisses ont refusé tant l'augmentation du prix de la vignette, que l'initiative de l'UDC pour les familles et l'initiative sur les salaires dite «1:12». Tous les résultats à découvrir ici. Plus...

L'initiative UDC «pour les familles» est rejetée

Famille Malgré des sondages très favorables en début de campagne, l'initiative de l'UDC «pour les familles» est rejetée à 58,5% des voix. Plus...

Les Suisses ne veulent pas de la vignette à 100 francs

Autoroutes Le peuple suisse a dit «non» à 60,5% ce dimanche à une augmentation de la vignette autoroutière à 100 francs. Aucun canton n'a dit «oui». Plus...

Les Suisses refusent de limiter les hauts salaires

Initiative 1:12 Les Suisses ont rejeté à 65,3% ce dimanche l'initiative des jeunes socialistes «1:12 - pour des salaires équitables». Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.