Le vin 2018 sera excellent, mais il y en aura trop

BrentRéunis pour la Journée du vignoble vaudois, les acteurs vitivinicoles ont loué 2018, critiqué la stratégie fédérale des AOP et applaudi Pierre Keller

Les vendanges 2018 ont ravi les vignerons vaudois.

Les vendanges 2018 ont ravi les vignerons vaudois. Image: JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le millésime 2018 était sur toutes les lèvres ce jeudi à Brent, où se déroulait l’assemblée générale de la Fédération vaudoise des vignerons (FVV). «Pendant les vendanges, je n’ai vu que des vignerons souriants, aucun pour se plaindre de l’Administration cantonale!» a témoigné le conseiller d’État Philippe Leuba. Au-delà de la boutade, les chiffres montrent des records absolus de températures en 2018, favorisant la vigne et mettant à mal maladies et ravageurs.

C’est vrai, a indiqué le président de la FVV, François Montet, «la vigne a été généreuse en qualité comme en volume». De quoi dépasser les capacités totales de consommation en Suisse (+20 millions de litres). Selon les chiffres de l’Organisation internationale du vin (OIV), on dépasserait de 12% la consommation mondiale habituelle.

Une nouvelle pression sur les prix est à craindre. D’où l’importance renouvelée de la promotion outre-Sarine. «Allez en Suisse alémanique, même si vous ne comprenez pas tout! Ils aiment le vin vaudois», a enjoint Philippe Herminjard, secrétaire de la FVV. Un écho au credo de Pierre Keller, qui vivait là sa dernière Journée du vignoble en tant que président de l’Office des vins vaudois, et qui a eu droit à des applaudissements nourris.

Malgré des efforts de qualité, de promotion et de conditions socio-environnementales, «le produit intérieur brut du vignoble continue de s’éroder», a déploré Gilles Cornut, président de la Communauté interprofessionnelle du vin vaudois (CIVV). À moyen terme, la CIVV prévoit de communiquer sur les différents standards de productions entre Suisse et Union européenne, à l’attention du consommateur, particulièrement celui des grandes surfaces.

L’influence de l’UE se retrouve aussi dans la volonté fédérale de remplacer les AOC par les AOP/IGP dès 2022. Un changement qui n’a l’air de rien, mais qui bouleversera le système des appellations mis en place non sans peine dans le canton, prévient François Montet. La Confédération a aussi été épinglée sur la restructuration à Agroscope. Le Conseil fédéral se prononcera fin novembre sur la variante vaudoise présentée par Schneider-Ammann, qui signerait un «avenir certain pour Changins et serait une grande victoire pour le secteur primaire», a conclu Philippe Leuba. (24 heures)

Créé: 08.11.2018, 20h51

Articles en relation

La récolte 2018 donnera des vins hors norme

Vendanges Les raisins font des sondages records. La récolte va donner des vins plus alcoolisés que d’habitude. Les chasselas et les pinots, surtout, n’auront pas leur légèreté légendaire. Plus...

La restructuration d’Agroscope menace le site de Changins

Nyon Le Conseil fédéral veut couper dans le budget alloué aux centres de recherche. Il prévoit de créer un seul grand site à Posieux. Plus...

Malgré le mildiou, plus virulent que jamais, la vendange 2016 est belle

Viticulture Lors de la Journée du vignoble vaudois, il a beaucoup été question de l’année climatique difficile, de la pression du champignon et des traitements engendrés Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.