Le violeur de «Plume» restera sous les verrous

VaudL'homme qui avait agressé une prostituée à Lausanne, la laissant pour morte, en 2000, ne pourra recouvrer la liberté.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Vaudois, condamné pour viol et plusieurs autres délits, restera en établissement psychiatrique fermé. L'homme avait brutalement battu et violé une prostituée à Lausanne en 2000.

Le violeur avait laissé pour morte sa victime, surnommée «Plume» en raison de sa taille modeste. Mais elle avait survécu et était restée paralysée. La jeune femme est décédée environ sept ans après les faits à l'âge de 33 ans.

En 2003, le Tribunal cantonal vaudois avait condamné l'auteur à dix ans de réclusion criminelle pour tentative d'homicide, viol, blessures corporelles graves et plusieurs autres délits. Il avait été interné. L'internement avait par la suite été muté en une mesure institutionnelle thérapeutique, conformément à la nouvelle loi.

Gros progrès, mais...

La thérapie stationnaire se poursuivra, a indiqué le Tribunal fédéral dans un jugement publié jeudi. L'homme avait demandé l'annulation du jugement et sa libération conditionnelle.

Tout comme l'instance précédente, le Tribunal fédéral a estimé que les conditions pour une mesure institutionnelle thérapeutique continuent à être remplies. L'homme a fait de grands progrès lors des précédentes années. Cependant, la thérapie doit être poursuivie dans un environnement fermé pour réduire le risque de récidive, précise-t-il. (Jugement 6B_347/2018 du 28.06.2018) (ats/nxp)

Créé: 12.07.2018, 16h36

Articles en relation

L’agresseur de «Plume» a purgé dix ans, mais n’est pas près de sortir

Lausanne Le bourreau d’une jeune prostituée à Lausanne en 2000 a purgé ses 10?ans de prison et espère un allégement de l’internement qui suit sa peine Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.