Voici le visage qu'auraient Livia et Alessia aujourd'hui

Saint-SulpiceLa Fondation Missing Children Switzerland publie les portraits réactualisés des jumelles enlevées à 6 ans par leur père, en 2011.

Livia et Alessia, aujourd’hui peut-être dans leur 16e année, pourraient ressembler à ces portraits.

Livia et Alessia, aujourd’hui peut-être dans leur 16e année, pourraient ressembler à ces portraits. Image: Fondation Missing Children

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une publication qui met mal à l’aise. Un peu. On y découvre deux adolescentes blondes et souriantes, Livia et Alessia, qui ont fêté leur quinzième anniversaire en octobre dernier. Ou qui l’auraient fêté. Car le mystère reste entier, neuf ans après la tragédie qui a bouleversé la Suisse, et bien au-delà. Celui de ces jumelles enlevées par leur père, Matthias, à Saint-Sulpice le 30 janvier 2011. Elles avaient 6 ans. Depuis ce drame, et le suicide du père le 3 février suivant en Italie, on reste sans nouvelles des fillettes.

C’est la Fondation Missing Children Switzerland, créée par la mère de Livia et d’Alessia, qui est à l’origine des photos réactualisées des jumelles. On ne peut s’empêcher de penser au cliché que les parents de Maddie, la petite Anglaise de 3 ans disparue au Portugal en 2007, avaient également publié deux ans après le drame. Malheureusement sans succès.

«Toujours vivantes»

«Nous nous sommes approchés de nos homologues américains pour créer ces deux portraits. Ils ont été réalisés sur la base des photos de Livia et d’Alessia, mais aussi sur celles de leurs deux parents», explique Lucie Zimmitti, directrice de Missing Children Switzerland. La décision de les publier a été prise en total accord avec la mère. «Elle pense comme nous que ses filles sont toujours vivantes, bien évidemment. Tant que des corps n’auront pas été retrouvés, elle ne s’arrêtera jamais de les chercher.»

Il faut dire que neuf ans après l’enlèvement des enfants, des témoignages arrivent encore sur le bureau de la fondation. «Ces photos vont nous permettre de disposer d’une meilleure base pour les recherches», explique la directrice. La consigne est désormais la suivante: «Si vous voyez quelqu'un ressemblant à ces photos, montrez-lui cet avis de disparition et les photos associées. Je reste convaincue que Livia et Alessia ont conservé des souvenirs de quand elles avaient 6 ans.»

Lucie Zimmitti appelle toutefois à la prudence. «Si vous avez une certitude sur le moment, ne vous mettez pas en situation dangereuse. Prenez une photo, consignez le lieu, la date et l’heure, et contactez-nous.»

Créé: 31.01.2020, 16h33

Articles en relation

Procédure d’absence lancée pour Livia et Alessia

St-Sulpice Si pendant une année, personne ne donne de nouvelles des jumelles enlevées par leur père à St-Sulpice en 2011, le tribunal d’arrondissement de Lausanne prononcera leur absence. Plus...

«Les jumelles sont avec moi à chaque instant de ma vie»

INTERVIEW Deux ans jour pour jour après l’enlèvement des jumelles Alessia et Livia, 6 ans, leur mère, Irina Lucidi, se confie en exclusivité. Plus...

La vie reprend pour la maman de Livia et d’Alessia

Jumelles disparues De retour d’un voyage salutaire en Asie, Irina Lucidi a repris le travail jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.