En visite exclusive à la Maison olympique

LausanneÀ un mois de son inauguration, le siège du CIO nous ouvre ses portes à Vidy. Coût du bâtiment: 145 millions de francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans l’idéal, il faudrait une chaise. On l’installerait en bas de ce qui est la pièce majeure de la nouvelle Maison olympique du CIO à Vidy, un escalier monumental fait de cinq anneaux comme suspendus dans le vide, symboliquement. Et on prendrait notre temps pour contempler cette prouesse architecturale conçue comme en 3D. «Et vous remarquerez que ces anneaux ne sont pas en couleur, contrairement aux vrais. C’est que nous n’avons pas voulu nous montrer trop ostentatoires. Le CIO est une marque suffisamment forte comme ça», précise Marie Sallois. Elle est la directrice du développement, de l’organisation, de la marque et de la durabilité. Et notre guide au pas soutenu pour la visite exclusive du nouveau siège mondial du CIO. Alors la chaise, ce sera pour une autre fois…

«Et vous remarquerez que ces anneaux ne sont pas en couleur, contrairement aux vrais. C’est que nous n’avons pas voulu nous montrer trop ostentatoires.»

C’est dans un mois jour pour jour, le dimanche 23 juin, que la Maison olympique sera inaugurée, une date symbolique puisqu’elle marque également le 125e anniversaire de la création de l’institution. Cinquante employés, nommés les «ambassadeurs», testent les lieux depuis quelques jours mais ce n’est que lundi prochain que l’ensemble des équipes, soit 500 personnes actuellement réparties sur quatre sites à Lausanne, prendra possession de l’endroit. Elles seront accueillies par la statue de Pierre de Coubertin réalisée par l’artiste Vincent Du Bois, érigée dans le hall, mais point de devise olympique en guise de bienvenue, toujours par souci de ne pas en faire trop. Peut-être à l’avenir.

Clin d’œil à Athènes

Le rez-de-chaussée sera accessible aux personnes de passage au siège mondial du CIO, pour des sessions techniques par exemple. Elles remarqueront peut-être, en se rendant dans une des nombreuses salles de réunion ou au Forum, le restaurant d’entreprise de 250 places qui donne sur le parc, que le mobilier du hall est un clin d’œil aux gradins du stade olympique à Athènes. Elles s’attarderont peut-être aussi sur les quatre séries d’écrans de télévision au mur, diffusant chacune une vision de l’olympisme.

Chaque étage a d’ailleurs sa touche personnelle. Au premier, c’est le sport de haut niveau sur fond de couleur rouge comme cette table en forme de pistes d’athlétisme. Au second: le sport pour tous, avec ces images de mains qui se serrent, de visages en gros plan. Au troisième, c’est l’institution qui est mise à l’honneur. C’est là que se trouve le bureau du président, Thomas Bach. Et en toiture, une terrasse.

Quinze départements se partagent les espaces. Marie Sallois: «Les équipes sont de tailles différentes, tout comme leurs besoins en bureaux ou en salles. Les départements sont donc conçus un peu comme des quartiers. Ils s’organisent comme ils veulent.» Des espaces différents, avec leurs cabines téléphoniques individuelles, leurs salles de détente et de travail, leurs cafétérias ou leurs petits coins isolés, mais régis par les cinq mêmes principes: le mouvement, la transparence, la flexibilité, la durabilité et la collaboration. On se croirait au siège de Google, mais sans les trottinettes et les tables de ping-pong.

Une colombe sur le toit

Le confort des utilisateurs de la Maison olympique a été au centre des préoccupations des architectes. Heureux employés. La lumière et la température sont ajustées en temps réel. L’air est paraît-il d’une pureté exceptionnelle. «On ne sent même pas que nous sommes dans un bâtiment tout neuf», fait remarquer Camille Orthlieb, du bureau d’architecture IttenBrechbühl. Du personnel choyé qui dispose aussi d’une salle de gymnastique de 400 m2 en libre-service au rez-de-chaussée, et de vestiaires au sous-sol.

En matière de durabilité enfin, la Maison olympique dispose d’une station de pompage pour chauffer et refroidir le bâtiment, elle collectera les eaux de pluie, et des panneaux photovoltaïques sur le toit rendent la Maison autonome pour l’alimentation de ses systèmes de chauffage, de ventilation, de refroidissement et d’eau chaude pour les sanitaires. Petit détail pour ceux qui un jour survoleraient le bâtiment: ces panneaux représentent la forme d’une colombe se posant dans le parc.

Créé: 22.05.2019, 18h58

En chiffres

145



En millions de francs, le coût de construction de la Maison olympique.


22000



En mètres carrés, la surface au sol du bâtiment.


500



Le nombre de collaborateurs dans la Maison olympique.


135



Le nombre de places de stationnement pour les vélos.

Articles en relation

Le CIO va quitter la maison de Pierre de Coubertin

Lausanne Les employés libéreront en 2019 deux étages de la Villa Mon-Repos Plus...

La Maison olympique sera écolo

Lausanne Le chantier de Vidy, qui a débuté il y a six mois, veut répondre aux exigences des certifications de développement durable. Plus...

Le CIO dévoile son projet de campus olympique

Lausanne-Vidy Les images du futur siège du Comité international olympique ont été dévoilées mardi. Un projet de taille signé par un bureau danois. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...