Une visite expresse pour rendre hommage à Gandhi sur le bord du Lac

InaugurationLe bout du Léman s’est paré aux couleurs indiennes en ce samedi midi, sous un soleil de plomb.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après avoir été reçu vendredi 13 septembre à Berne avec les honneurs militaires par Ueli Maurer, le président Indien Ram Nath Kovind est venu inaugurer, à Villeneuve, le buste en bronze du Mahatma Gandhi, théoricien de la désobéissance civile et qui mena l’Inde à l’indépendance en 1947. C’est au bord du Léman que l’écrivain vaudois Romain Rolland, prix Nobel de littérature en 1915 et fervent défenseur du monde non-violent, avait accueilli Gandhi pendant 6 jours en décembre 1931.

En attendant le cortège présidentiel indien, la foule s’agglutine petit-à-petit contre les barrières, séparée du buste par la route. Meishu Liu-Maillard, habitante de Lausanne se retrouve ainsi là par hasard : « je suis venue voir ce qu’il se passait étant donné que le marché était fermé à cause de cette manifestation. C’est impressionnant tout ce monde », s’exclame-t-elle. De leur côté, Patrice et Leton, deux amis de la région, montrent des signes d’inquiétude quant au faible nombre d’agents pour sécuriser le domaine aérien, malgré la forte présence policière et de gardes du corps diplomatiques au sol. « On a vu des parapentes et des avions privés passer, c’est un peu étonnant qu’il n’y ait pas un plus gros dispositif pour la visite d’un président », se soucient-ils.

Sous les timides applaudissements des locaux et d’une cinquantaine d’indiens agitant des drapeaux de leur pays et de la Suisse, le président Kovind, dont le rôle est uniquement formel car il est tenu de suivre les avis du premier ministre, et son épouse font finalement leur apparition (avec une dizaine de minutes de retard sur le planning). Ils sont reçus par la syndique de Villeneuve Corinne Ingold, le municipal Dominique Pythoud et l’ambassadeur de l’Inde à Berne, Sibi George au son de l’Académie Suisse de Cor des Alpes. « Mon meilleur cadeau aujourd’hui, c’est de vous voir », lance-t-il alors à la foule.

150 ans de la naissance de Gandhi

Différents discours soulignant le passage, certes rapide, mais riche en leçons et en héritage du Mahatma à Villeneuve, précédent la révélation du buste à l’effigie de Gandhi, fait en pierre d’Arvel donc de Villeneuve et coulé en Inde. « Le timing est bon car cette rencontre entre la Suisse et l’Inde intervient au moment-même où l’on fête les 150 ans de la naissance de Gandhi », souligne d’ailleurs Corinne Ingold. Seule crispation lors de cette cérémonie : le passage de nombreux bus, gâchant la vue sur les festivités. « Les horaires c’est les horaires », ironise une passante.

Le public a ensuite pu accéder au buste du Mahatma Gandhi une fois les officiels partis, les habitants de la région se tenant plus en retrait et laissant la place aux chants improvisés de la part de la communauté indienne, présente en nombre ce samedi.

À la fin de la cérémonie protocolaire, certaines Villeneuvoises saluent la réalisation du buste et espèrent que ça sera un plus pour le tourisme à Villeneuve. « Ça embellit l’entrée de la ville. Pour le reste je ne sais pas si ce qu’a fait Gandhi à Villeneuve légitime une telle statue ». Pour Paulo, venu en voisin, ce buste permet de rappeler le rôle qu’a eu la Suisse dans la reconnaissance de l’indépendance de l’Inde en 1947. « Ça donne aussi envie de connaître l’histoire de cet écrivain qui a accueilli Gandhi ici à Villeneuve en décembre 1931, Romain Rolland, car le message de paix, de tolérance et d’action non-violente promulgué par la syndique Corinne Ingold, il est encore actuel ! »

Créé: 14.09.2019, 20h27

Négociations

Ce voyage diplomatique du président indien et de son épouse s’implémente dans une phase de reprise des négociations entre les pays de l’AELE (Association Européenne de Libre-Échange) et l’Inde, après de longues années sans véritable dialogue entre les deux parties. Ces négociations concernent différents secteurs tels que la science, la recherche mais aussi les actions de lutte contre les changements climatiques. Les directives concernant la protection de la propriété intellectuelle continuent toutefois de diviser les deux positions. Garder des relations diplomatiques saines entre les deux pays représente un enjeu majeur en termes économiques pour les deux pays, l’Inde étant le 3ème partenaire commercial asiatique de la Suisse.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.