Les visiteurs du 100e ont entre 10 semaines et 100 ans

Savigny2019La fête des Jeunesses rassemble toutes les générations. Un tiers des visiteurs sont des néophytes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Instant magique mardi soir à Savigny. Une voiture se présente à l’entrée de l’immense place de fête du 100e anniversaire de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes, et sa conductrice demande si elle peut exceptionnellement y pénétrer. Car elle a à son bord un visiteur exceptionnel: André Caillet, né le 29 février 1920, soit quelques mois après la création de la Fédé.

Les organisateurs ont évidemment dit oui, laissant ce visiteur particulier découvrir le site sur quatre roues. «C’est fou ce que ces jeunes ont travaillé, c’est vraiment magnifique!» s’est immédiatement émerveillé le quasi-centenaire à l’esprit vif et l’œil pétillant. «Mon papa était charron de métier, il a toujours admiré le travail du bois», explique sa fille, Marilyn Cherpillod-Caillet, qui a volontiers accédé à sa demande de venir voir les constructions. «Il veut toujours aller voir les girons quand il s’en organise dans la région, et y boire une petite bière.»

Visiteuse en landau

En cette belle soirée estivale, toutes les générations sont représentées sur le site. Même la toute dernière: «Anouk a 2 mois et demi. On sait bien qu’elle ne se souviendra de rien, mais on voulait pouvoir lui dire plus tard qu’elle aussi était venue au 100e», expliquent Loïc et Camille Wiesmann, de Cossonay. Après être venus à tour de rôle à la fête la semaine passée, les jeunes parents se sont donc offert un passage supplémentaire en famille.

Si les membres actuels et anciens des sociétés de Jeunesses constituent et constitueront évidemment la grande majorité des 130'000 visiteurs attendus, les néophytes sont de plus en plus nombreux. «Plus on avance, plus il y en a», observe Marc Bichsel, ancien «fédéré» et bénévole au bar du musée éphémère. Il y voit l’effet d’un bouche à oreille favorable et d’un relais médiatique très positif.

«Depuis la Cantonale à Thierrens en 2003, il vient à chaque grande manifestation une part croissante de visiteurs qui n’ont rien à voir avec la Fédé», constate aussi Maryline Clément, coconceptrice de l’exposition et responsable du bar sous la grande cantine. «Et là, avec la qualité des infrastructures et la couverture médiatique que nous avons eue, c’est encore monté d’un cran. On ne doit désormais pas être loin du tiers des visiteurs.»

Un groupe d’hommes, bière à la main mais en chemises manches longues, détonne un peu dans la foule autour de la tonnelle. «C’est moi qui les ai amenés ici, rigole Charles-Henry. Je leur ai dit: «Apéro?» Ils ont dit oui… Mais ils ne savaient pas trop où ils mettaient les pieds.» Le décor d’une fête de Jeunesse diffère en effet pas mal de celui du monde de l’informatique bancaire, mais à voir les sourires, la petite troupe de Lausannois s’est vite adaptée.

«Grandiose!»

Assis sur les marches de l’escalier du Buffet de la Gare, juste sous le fameux monorail qui alimente la tonnelle centrale, des retraités dégustent une glace. «Depuis le temps qu’on en entend parler, il fallait qu’on vienne voir, explique Robert Messieux, habitant d’Allens. On est arrivés à 16h pour avoir le temps de tout visiter. J’étais allé à la Cantonale à Bavois, mais là, c’est encore plus impressionnant.» Au moment de la photo, cet ancien membre de la Jeunesse de Gollion invite un couple à venir poser avec eux. «Nous, on habite tout près, à Ferlens, expliquent André et Evelyne Delessert. Toute notre famille est impliquée depuis des mois, on était donc un peu obligés de venir. Mais c’est vraiment grandiose.»

Attablé au calme au premier étage du Bar des anciens, un groupe semble travailler. «C’est bien ça, on se fait une petite séance de Muni extra-muros», confirme Jean-Yves Thévoz, syndic de Daillens. «C’est une manière de participer un peu différente», explique celui qui en profitera pour encore aller travailler au karaoké comme bénévole en fin de soirée.

Retour à l’extérieur, où deux jeunes femmes profitent des conditions estivales après le travail. «Je fais quasi toutes les fêtes de Jeunesse sur Fribourg, dit Aurélie. Je suis venue voir parce qu’on en entend parler partout. Et je dois bien reconnaître que je suis impressionnée!»

La manifestation aborde sa dernière ligne droite. Elle a débuté le 3 juillet et se poursuit jusqu’à ce dimanche.

Créé: 18.07.2019, 06h50

Articles en relation

Cent ans valent bien trois semaines de folie pour les Jeunesses campagnardes

Savigny2019 Le centenaire de la «Fédé» bat son plein depuis le 3 juillet à Savigny. Retour en images sur ces douze premiers jours du grand raout. Plus...

Les jeunesses ont sacré le roi des rôtis

Savigny2019 Un savoureux championnat suisse de rôti de porc à la broche était organisé au 100e des Jeunesses campagnardes. Plus...

De Colombier à Savigny, ils ont lancé le 100e des Jeunesses

Festivités La clé de la fête cantonale de la Fédé a été transmise, mercredi, lors d’un raid. Plus...

Un été pour revivifier l’identité vaudoise

L'invité Christophe Reymond se réjouit de voir flotter les couleurs vaudoises, à Savigny comme à Vevey. Plus...

Le 100e des Jeunesses sera aussi la fête de la démesure

Savigny À un mois de l’ouverture des festivités, les organisateurs ont levé le voile sur le site de la plaine du Grémaudet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...