Passer au contenu principal

«Nous voulons mettre la police face à un dilemme»

Les activistes d'Extinction Rebellion, qui comptent bloquer le Grand Pont ce jeudi, savent ce qu’ils risquent. Et en jouent.

Les militants écologistes de XR veulent pousser les forces de l’ordre à choisir entre l’action ou le retrait, comme lundi sur le pont Chauderon
Les militants écologistes de XR veulent pousser les forces de l’ordre à choisir entre l’action ou le retrait, comme lundi sur le pont Chauderon
EBZ

Après le «petit-déj’ de la révolte» qui a bloqué le pont Chauderon lundi matin, les activistes du mouvement Extinction Rebellion, qui prône la désobéissance civile pour forcer les gouvernements à agir pour le climat, remettent ça à Lausanne. «La rébellion continue», confirme la branche lausannoise du mouvement, qui organise «un pique-nique festif» sur le Grand Pont ce jeudi à 12 h 15. En clair: se rassembler pour prendre possession de la chaussée et bloquer le trafic. Né à Londres fin 2018, Extinction Rebellion, ou XR, a fait du blocage de ponts et des actions choc sa marque de fabrique.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.