Une websérie pour séduire les futurs policiers

RecrutementDix petits films sont diffusés sur les réseaux sociaux afin de mieux faire connaître le métier et de susciter des vocations.

Deux épisodes sont diffusés chaque semaine. La websérie devrait en comporter une dizaine.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis le début du mois, la police cantonale a lancé son opération séduction. Pour la première fois, elle choisit de communiquer via une websérie d’une dizaine d’épisodes. «Cela fait partie de notre campagne de recrutement, explique Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale. Nous évoluons de plus en plus sur les réseaux sociaux car ils permettent de toucher notre public cible, les jeunes de 20 à 28 ans.»

A raison de deux épisodes par semaine annoncés par des Tweets et autres statuts Facebook, la websérie permet de découvrir plusieurs facettes du métier de policier. Que ce soit une intervention sur les lieux d’un accident grave et l’utilisation du Scanner 3D ou l’établissement d’un constat après un cambriolage, les petits épisodes de moins de deux minutes - il y en a déjà 4 en ligne - dressent le portrait d’un boulot polymorphe. «Le but de ces films est de montrer la réalité du métier et pas uniquement ses aspects les plus intéressants, poursuit le porte-parole. Le prochain épisode se déroulera à l’intérieur d’une zone carcérale.»

Réalisés par un cameraman professionnel et différents types de cameras (traditionnelle, Go Pro ou même celle d’un drone), les épisodes sont interprétés par des comédiens amateurs improvisés. Agents de police, secrétaire, stagiaires et autres employés de la police cantonale ont joué le jeu. «Ils ont l’habitude d’être filmés car nous faisons régulièrement des vidéos de présentation, mais ils sont tous volontaires», précise le porte-parole.

Voir tous les épisodes

Créé: 15.02.2015, 14h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.