Passer au contenu principal

La ligne de bus «olympique» n’est pas prête pour le service

À la suite d’une décision de justice, la Ville doit revoir son projet de ligne numéro 24 entre la tour Haldimand et la Bourdonnette.

C’est au détour d’une réponse à une motion pour des transports publics plus performants au sud de la Ville, que la municipale de la mobilité, Florence Germond, a donné des nouvelles de la ligne 24. C’était lors du Conseil communal, de mardi dernier. Une liaison attendue depuis un moment. Et sa mise en service n’est pas pour demain.

En mai 2016, les conseillers communaux avaient débloqué 1,2 million de francs pour sa réalisation. Cette ligne doit relier la tour Haldimand et la Bourdonnette en desservant le siège du CIO et le Musée olympique. Raison pour laquelle elle est aussi surnommée la ligne «olympique».

Fin janvier, la Cour de droit administratif et public a donné tort à la Ville sur ce dossier. Lors de sa mise à l’enquête, le projet de ligne a été attaqué par l’Association Vaudoise pour la Construction Adaptée aux personnes Handicapées à cause d’une hauteur de quais insuffisante. «La Municipalité doit réfléchir à quelle suite donner à ce projet, a indiqué Florence Germond. Nos équipes techniques travaillent avec les TL afin de voir quelles possibilités existent pour adapter ces quais.» L’élue a encore précisé que la Municipalité «tient à aller au plus vite sur ce dossier et reviendra, si nécessaire, devant le Conseil communal».

Toujours sur cet axe est-ouest par le sud de l’agglomération, il est prévu de prolonger la ligne de bus 1 de la Maladière jusqu’à la Bourdonnette et l’EPFL. Cette extension doit permettre de désengorger le métro M1. «La décision est prise par les TL et les communes, le projet est en route et va se faire», a assuré la municipale lausannoise. Le rapport-préavis stipule, tout de même, que sa mise en service jusqu’aux hautes écoles ne devrait pas intervenir avant 2019. Quant à la ligne 25, qui relie Pully-Gare à Chavannes-Glycines en passant par Dorigny, elle pourrait se voir équipée de bus à double articulation à l’horizon 2025.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.