Passer au contenu principal

Portrait de Michel BlochVevey lui doit d’être aussi verte et jolie

La Ville d’images fut la première à disposer d’un Agenda 21 grâce à l’esprit novateur de ce curieux de tout qui lui a consacré trente-quatre ans de sa vie. La retraite n’altérera rien.

Michel Bloch a œuvré pendant plus de trente ans pour la jeunesse et le développement durable à Vevey. En passionné de vélo, il a notamment contribué à la création de la vélostation de la gare (photo).
Michel Bloch a œuvré pendant plus de trente ans pour la jeunesse et le développement durable à Vevey. En passionné de vélo, il a notamment contribué à la création de la vélostation de la gare (photo).
Chantal Dervey

Si Vevey la jolie pouvait organiser un apéro de départ digne de ce nom en ces temps de Covid, Michel Bloch pourrait y prétendre. Ce n’est pas lui qui le suggérerait, il est bien trop modeste. Lui s’en ira sur la pointe des pieds ces prochains jours, avec deux ans d’avance sur ses 65 ans, dont trente-quatre ans passés au service de la Ville d’images.

Grâce à lui, la cité de la Riviera aura été pionnière de l’Agenda 21 en Suisse romande en 1997. Et depuis, elle n’a cessé d’alimenter sa fibre verte. Pour preuve, l’obtention par deux fois du label «Gold» de Cité de l’énergie. Une fierté pour l’habitant de La Tour-de-Peilz (il y est conseiller communal socialiste) et même un gage de confiance pour l’avenir: «Vevey est prête à relever les défis très élevés de l’urgence climatique.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.