Passer au contenu principal

Convention à renégocierVevey paie trop pour le Cabinet des estampes, jugent les élus

Selon la grande majorité du Conseil, le Canton devrait assumer la moitié de la facture de «son» espace situé au Musée Jenisch, contre un quart aujourd’hui.

Le Cabinet cantonal des estampes est le cœur du Musée Jenisch, l’espace le plus prestigieux de l’établissement. Une majorité du Conseil considère toutefois que Vevey passe trop lourdement à la caisse pour un lieu de compétence cantonale.
Le Cabinet cantonal des estampes est le cœur du Musée Jenisch, l’espace le plus prestigieux de l’établissement. Une majorité du Conseil considère toutefois que Vevey passe trop lourdement à la caisse pour un lieu de compétence cantonale.
VQH

Ils étaient trois partis à réclamer en décembre que les 600’000 francs annuels dédiés au Cabinet cantonal des estampes – soit les trois quarts de la facture moyennant les 220’000 francs du Canton – soient biffés du budget. C’était pousser la provocation un peu loin de la part de Vevey Libre, l’UDC et le PDC. Mais l’énorme majorité du Conseil avait soutenu le principe d’une renégociation du financement de l’espace situé dans l’enceinte du Musée Jenisch et qui accueille 35’000 estampes, dont 7000 appartenant à la Ville.

«Au moins 50-50»

Résultat, ils étaient sept ce jeudi à revenir à la charge au Conseil communal. Les Vert’libéraux, le PLR, les Verts et le Parti socialiste ont eux aussi enjoint la Municipalité à réclamer un financement à «50-50». Seule Décroissance-Alternatives n’a pas suivi un mouvement qualifié de «farfelu» par Nana Sjöblom: «Cela représenterait une économie de 200’000 francs. Beaucoup de gesticulations pour pas grand-chose.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.