«Le coeur de Stomp, c'est le langage du rythme»

Dans les coulisses du gang artistique de passage à Lausanne avec Adrien Rakotondrajao, seul Romand de la troupe

Mis à jour le 13.03.2019