Christian Levrat": "Ce n'est qu'une première étape".

Pour Christian Levrat, président du PS, le "oui" des Suisses à la réforme de la fiscalité des entreprises est un premier pas. Son parti est désormais bien placé pour aller au-delà en proposant un taux plancher dans les cantons. Comme le Conseil fédéral et les partis bourgeois ne soutiennent pas une harmonisation fiscale, le Parti socialiste veut lancer une initiative populaire.

Mis à jour le 19.05.2019
ATS